AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tea or coffee ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I hate this game
Crédits : paper.moon & tumblr
Célébrité : Kendall Jenner
Messages : 261
Particularités :
Présence RP : 0/4 : overbookée
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Tea or coffee ?   Mer 17 Aoû - 23:37

fancy a cup of tea ?

Comme à son habitude, Dylan avait décidé d'aller faire les courses sur un coup de tête. Elle n'était pas du genre à faire de liste et préférait nettement y aller au talent. Elle planifiait ses repas de la semaine et se dirigeait d'un rayon à l'autre pour acheter ce qu'il lui fallait. Ce matin, elle avait enfilé une tenue assez décontractée puisqu'elle n'avait rien de prévu avant ce soir. En se rendant au supermarché, elle passa devant une enseigne de maquillage et se souvint soudainement qu'elle devait s'acheter un nouveau fard à paupière étant donné que celui qu'elle utilisait au Ape&Bird touchait à sa fin. Son maquillage du soir s'usait beaucoup plus vite que son maquillage de la journée. Dylan était assez simple en journée : elle se maquillait les yeux sommairement et c'était à peu près tout, sauf quand il y avait une imperfection à camoufler. Quand elle avait quelque chose de prévu avec des amis ou autre, elle travaillait un peu plus sur son apparence. Le soir par contre, c'était autre chose. Ses yeux étaient souvent charbonneux, ses lèvres étaient pulpeuses et elle avait des paillettes recouvrant le moindre centimètre de peau visible. Elle arriva au supermarché, pris un panier à traîner et commença son voyage au sein des allées.

Une grosse demie-heure et £86 plus tard, elle était en route pour rentrer chez elle. Elle monta les marches assez rapidement malgré ses sacs lourds et arriva enfin chez elle. Elle posa les sacs de courses à ses pieds et tapota ses poches à la recherche de ses clés. Elle les vérifia toutes deux fois avant de se rendre compte qu'elle les avait tout bonnement oublié ce matin, et qu'elle se retrouvait donc désormais à la porte. En soit ce n'était pas vraiment un problème : il aurait très bien pu laisser les courses ici, et aller faire un tour le temps que sa colocataire ne revienne. Le seul problème était qu'elle ne faisait pas trop confiance aux habitants de l'appartement. Elle savait qu'il y avait des adeptes de l'application et qu'un watcheur pourrait défier un player en lui disant de venir prendre un trucs de ses sacs bien rempli. Elle en avait conscience, le jeu l'a rendait un peu paranoïaque mais au moins on ne pourrait pas lui reprocher d'être négligente. Elle regarda sa montre et remarqua que normalement, Liesel ne devrait plus tarder alors autant attendre sur les marches des escaliers reliant les paliers entre eux. Elle posa ses coudes sur ses genoux pour pouvoir se créer un repose-tête et commença à attendre.

Un quart d'heure plus tard, elle était toujours là et avait salué trois autres personnes habitant dans l'immeuble. La mère de famille du dessus lui avait lancé un regard dédaigneux, comme si elle n'avait jamais été bloqué hors de chez elle à cause d'un oubli clés. Une fois que la femme l'eut dépassé, Dylan ,en tant qu'adulte responsable, lui fit une grimace dans le dos. Elle croisa un gros monsieur qui la dévisagea alors qu'il montait les étages. J'ai juste oublié mes clés, lui dit-elle en lui faisant un signe de la main pour le saluer. Le monsieur lui adressa un sourire de compassion mais continua son chemin. Dylan se pencha, fouilla dans ses sacs et en sorti un bouteille d'eau. Quelques gorgées après, elle entendit la porte de l'immeuble s'ouvrit et claqué après l'entrée de quelqu'un. C'était sûrement Liesel. Elle se releva et attendit que les bruit de pas se rapproche assez pour voir sa colocataire et lui expliquer son petit problème. Cependant, lorsque la personne arriva a son étage, Dylan fut déçue de voir que son attente n'était pas prête de se terminer de sitôt. Au lieu de voir Liesel, Dylan vit leur voisine d'en face. Elle ne savait pas comment elle s'appelait, et pour être honnête, elle ne savait même pas que c'était une voisine et pas un voisin. D'un autre coté, Dylan ne connaissait personne de l'immeuble. Au lieu d'essayer de comprendre à qui appartenaient les noms sur les boites aux lettres, elle se contentait de retenir le physique des personnes pour mieux s'en souvenir : la mère de famille du dessus, le gros monsieur, les jumelles, la vielle dame du rez-de-chaussé, le garçon avec la crête, etc... En suivant sa logique d'appellation, pour les autre, elle était probablement la strip-teaseuse.

Avant que la voisine d'en face ne puisse s'interroger de sa présence ici, Dylan la coupa dans son élan. J'ai oublié mes clés. Elle haussa les épaules nonchalamment. Liesel ne devrait plus être très longue de toute façon. Alors oui, elle aurait pu appeler sa colocataire pour lui demander de rentrer un peu plus vite, mais Dylan avait laisser son téléphone chez elle ce matin et ça, c'était délibéré. Elle n'avait donc aucun moyen de joindre qui que ce soit, sauf si elle voulait s'essayer à l'envoi de pigeons voyageurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : Blondie ~ neondemon
Célébrité : Lily Collins
Messages : 281
Personnalités : Lilith Swanson
Particularités :
« They say crazy shit and we make it happens. Deal with it. »
Présence RP : {3/7 jours} 0/4 ~ Waël, Liesel, Dylan, (Lev)
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Sam 20 Aoû - 20:13

Tea or coffee ?

Cleona & Dylan
La nuit avait été longue. Ou courte. En réalité, tout dépendait du point de vue duquel on se plaçait. Et dans quel état vous vous trouviez pour pouvoir répondre, pour peu que vous le puissiez. Concernant Cleo', elle aurait été incapable de trancher.

Tout avait commencé comme bien souvent, ce qui signifiait la sonnerie de son téléphone retentissant avec vigueur dans son appartement. Elle s'était jetée sur l'appareil tel un lion affamé. Quelques minutes plus tard, elle enfilait sa veste et claudiquait, une seule basket au pied, dans les escaliers de l'immeuble. Un défi venait d'être lancé à l'un de ses protégés. Plus clairement, Mummy était mandée fissa. Alors, Mummy ne s'était pas faite prier, quand bien même elle devait retrouver Ilona à plusieurs pâtés de maison, en plein quartier des prostituées. Il fallait avouer que la Joueuse n'était pas passée loin d'un séjour à l'hosto - les putes n'aimaient guère que l'on vienne trifouiller sur leur territoire, surtout lorsqu'il s'agissait s'appâter le chaland pour son propre compte. Un proxénète avait débarqué, le renflement dans son pantalon aucunement dû à une excitation soudaine mais plutôt au flingue qu'il y cachait. Ordonnant à Ilona de s'arrêter dans la seconde tandis qu'elle allait régler le souci avec le Polonais patibulaire, elles s'en étaient sorties grâce à une bonne liasse de billet, acompte que Cleo' comptait retenir sur les gains de la Joueuse. Parce qu'Ilo avait réussi, malgré tout. Et bon sang, ça se fêtait !

Son petit moineau venait de déployer ses ailes : de débutante, elle atteignait le niveau intermédiaire. Le fait que sa producer avait continué de filmer la scène depuis la caméra de son téléphone glissé dans la poche avant de sa veste avait très fortement contribué au buzz qui allait suivre. Les spectateurs adoraient les drames. Elle les aurait presque entendu retenir leur souffle. Elle imaginait sans peine les battements de leurs coeurs s'accélérer et l'adrénaline affluer dans leurs veines moribondes. Scotchés à leurs écrans. Entre terreur et plaisir sadique. Tous les mêmes. Excellent pour le business.

A moins de trois mètres d'une paire de baffes hurlant une musique électro à base de boum boum insipide, les deux demoiselles avaient enchaîné les shots de vodka, une petite pilule glissée entre deux gorgées. On les retrouvait parfois sur la piste, à sauter parmi la foule pressée, d'autres collées à des corps aussi échauffés que les leurs. Tandis que l'aube pointait, elles avaient fini chez la Joueuse et Mummy n'était pas parvenue à décoller de son canapé avant une heure avancée de l'après-midi.

La brise lui fit l'effet d'une tempête de neige. Quant au soleil dissimulé derrière la grisaille, elle eut pourtant l'impression qu'il l'enserrait dans l'étau de ses rayons. Ses lunettes de soleil glissées sur le nez, les cheveux encore humide de la douche qu'elle s'était obligée à prendre, consciente qu'il lui fallait bien ça pour atténuer la gueule de bois, elle reprit le chemin de son appartement en traînant les pieds. Histoire de dissuader une possible interaction sociale - elle aurait à peine toléré qu'on lui demande l'heure -, elle avait enfoncé ses écouteurs dans ses oreilles malmenées par les bruits de circulation. Une heure plus tard, elle poussait la porte de son immeuble et grimpait les escaliers vieillots et mal entretenus. La marche avait eu le mérite d'annihiler le plus gros des effets de ses excès de la veille. Ses jambes n'étaient plus deux poteaux remplis de béton et elle y voyait à peu près clair.

Néanmoins, il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu'une silhouette se trouvait déjà à son étage. Elle baissa la paire de lunettes afin d'observer la jeune femme par-dessus les verres, la lorgnant d'un oeil curieux. Elle n'avait que très rarement croisé ses voisines, au regard de leurs horaires différents et n'avait pas pris suffisamment le temps de les détailler pour pouvoir les reconnaître - du moins, avec les trois neurones qu'elle se payait aujourd'hui. J'ai oublié mes clés. Ah. Elle retira les écouteurs inutiles, un léger sourire en coin faisant tressauter ses lèvres. " Merde alors. " Elle gravit la dernière marche, extirpant ses propres clefs de son blouson. " T'es là depuis longtemps ... ? " La suspension qu'elle étira à la fin de sa phrase suggéra qu'elle lui demandait son prénom. Elle n'allait tout de même pas l'appeler Machine ou Muchette. C'était limite pour une première vraie rencontre. Elle désigna sa porte d'entrée du pouce. " Si tu veux entrer pour attendre, y a pas de soucis. Moi, c'est Cleo. "
Made by Neon Demon

_________________

   
This is not a fairytale. This is not a dream. This is just a game. You play or you watch. You win or you lose. But never forget, this is just a game. Mummy knows how to make you wish and win. Mummy loves you. ©️ NERVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I hate this game
Crédits : paper.moon & tumblr
Célébrité : Kendall Jenner
Messages : 261
Particularités :
Présence RP : 0/4 : overbookée
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Lun 22 Aoû - 11:17

fancy a cup of tea ?

Ce n'était hélas pas la première fois que Dylan oubliait ses clés. Cette fois par contre elle avait fait fort en oubliant aussi son téléphone, la laissant dans l'incapacité de joindre Liesel. Quand sa voisine l'interrogea sur la durée de sa présence ici, elle laissa la fin de sa phrase en suspens l'invitant à décliner son identité. Dylan. Elle esquissa un sourire à sa voisine prête à s'entendre dire qu'elle avait un prénom de garçon. Merci, mais elle ne le savait que trop bien. Au Ape&Bird, les nouveaux clients étaient souvent déconcertés quand on les emmenait dans la salle privée ou Dylan les attendaient. A l'entente de son prénom, la plupart s'empressaient de dire qu'ils avaient demandé une femme et malgré tout ce temps, la situation ne perdait pas son comique. Oh, je suis là depuis... Elle jeta un nouveau coup d’œil à sa montre, une grosse demi-heure. Sans vraiment s’intéresser à sa réponse, sa voisine, Cleo, l'invita à attendre chez elle. Dylan hésita un instant puis se dit que patienter sur un canapé ou bien même une chaise serait plus confortable qu'une marche d'immeuble. Elle hocha donc la tête avant de se baisser pour fouiller dans un de ses sacs de courses et en sortir une brique de jus d'orange. Elle fit un signe de tête en direction de son récent achat et continua. J'ai du jus d'orange à te proposer en contre-partie.

Elle entra dans l'appartement de Cleo après que celle ci eut ouvert la porte et fut étonnée de voir à quel point l'ensemble semblait différent du sien. Les proportions étaient les mêmes, mais la décoration des pièces changeait vraiment tout. L'agencement des pièces était semblable à son appartement, sauf qu'elle avait un salon plus grand sûrement dû au fait qu'elle vive seule. Dylan suivit Cleo dans la cuisine pour attraper deux verres et engagea la conversation. C'est tout de même bête d'avoir des voisins pour ne jamais leur parler. C'est bizarre qu'on ne se soit jamais croisé avant aujourd'hui. Tu habites ici depuis longtemps ? Dylan avait emménager il y avait de cela six mois. Après avoir vécu dans un taudis trop longtemps, elle avait décidé de tenter sa chance et de publier une annonce. Presque aussitôt elle avait trouvé une colocataire et avait emménager dans cet immeuble qui lui aurait été inaccessible vivant seule. Cependant, avec ses horaires décalés, ce n'était pas toujours facile d'avoir une vie sociale. La plupart de ses amis étaient du Ape&Bird puisqu'ils partageaient le même train de vie. Et puis, même si elle n'avait absolument pas honte de son travail, c'était toujours un peu délicat d'avouer à quelqu'un « je me déshabille sur une scène devant des gens qui payent pour assister au spectacle. » Elle ne savait pas trop pourquoi mais la plupart des gens pensaient qu'elle avait ensuite des relations intimes avec ses clients, alors que pas du tout. Elle finissait ses danses très dénudée mais jamais nue. C'était encore une idée reçue sur les strip-teaseurs.

Dylan étant un peu curieuse (ou parano, à vous de choisir) sur les bords, elle regarda discrètement autour d'elle pour voir un quelconque signe de l'application NERVE. Si elle ne voyait rien, elle pourrait proposer à Cleo de rejoindre son association. Pour l'instant ils étaient peu nombreux (à vrai dire, elle était encore l'unique membre) mais elle était sûre qu'avec un peu plus de monde autour d'elle, l'association pourrait déplacer des montagnes. Elle ne devait pas avoir le bon système de communication voilà tout. Ne voyant rien et ne voulant pas effrayer sa voisine après seulement deux minutes passées ensemble, elle décida de repousser l'interrogatoire NERVE à plus tard. Au lieu de ça, elle se contenta d'aborder un sujet évident qui se lisait sur le visage de Cleo. Longue nuit de débauche ou de travail ? Elle lui adressa un sourire compatissant. Dylan pouvait parler. Elle qui finissait souvent tôt dans la matinée ne se levait jamais avant midi. Quand il lui arrivait de se réveiller plus tôt pour une quelconque raison (réveil qui se déclenche quand il ne faut pas, voisins du dessus faisant la java, rendez-vous médical ou autre) elle était obligé de faire une petite sieste avant d'aller travailler pour regagner un peu de force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : Blondie ~ neondemon
Célébrité : Lily Collins
Messages : 281
Personnalités : Lilith Swanson
Particularités :
« They say crazy shit and we make it happens. Deal with it. »
Présence RP : {3/7 jours} 0/4 ~ Waël, Liesel, Dylan, (Lev)
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Lun 22 Aoû - 16:23

Tea or coffee ?

Cleona & Dylan
Donc, la jolie Dylan poireautait sur le palier depuis une trentaine de minutes. Sa voisine n'avait pas pu retenir une légère grimace compatissante. Elle ne connaissait que trop bien cette situation. A dire vrai, elle avait carrément opté pour une carte fidélité chez son serrurier attitré - oui, oui, ça existait -, un sympathique bedonnant nommé Tony et qui l'appréciait autant pour le fric qu'il se faisait grâce à son étourderie que pour le fait qu'il pouvait échanger dans sa langue maternelle, l'italien. Quoi qu'étourderie n'était pas le mot approprié. Il s'agissait plutôt, qu'à cause de l'existence aussi dissolue qu'hyperactive qu'elle menait, ses affaires avaient tendance à se perdre un peu partout. Les sacs à main qu'affectionnaient tant la gente féminine n'étant pas exactement sa tasse de thé, elle fourrait tout dans ses poches, si bien que pour peu qu'elles doivent se presser un peu, carte de bus ou trousseaux en profitaient pour se faire la malle. Tristesse en son cœur et surtout, en son portefeuille.

Enfin, pour cette fois, elle détenait ses clefs bien en main, le porte-clef en forme de tête de grenouille tintant alors qu'elle l'approchait de la serrure, le regard pourtant rivée vers Dylan. Cette dernière venait de lui proposer une contrepartie assez alléchante en échange de son hospitalité. Son sourire s'agrandit. " Deal, voisine ! " répliqua-t-elle avec bonne humeur.

L'appartement n'était exactement ni très accueillant, ni très chaleureux. Il donnait cette impression d'espace propres à ces lieux presque vides et peu personnalisés. La cuisine américaine - pour ne pas la qualifier de "kitchenette" - n'était pas très glorieuse. Bols, tasses, assiettes et autres couverts s'entassaient dans l'évier et le plan de travail était envahi de miettes de pain de la veille. Quant au salon, un plaid traînait sur le canapé aux coussins défoncés et quelques cartons non déballés s'entassait dans un coin, à côté de la vieille télévision. Un ordinateur ronronnait, en équilibre sur la table basse. " Fais comme chez toi. " lui proposa-t-elle néanmoins, s'éloignant un instant pour aller chercher des verres propres, ainsi qu'un cendrier. Elle revint au moment où sa voisine s'interrogeait à propos du temps depuis lequel elle habitait ici. Par réflexe, Cleo embrassa le salon du regard. " Hm ... Huit mois, environ. Je suis pas souvent là, on va dire. Et mes horaires varient pas mal. Ça peut expliquer qu'on se soient pas vues avant. " Elle se laissa tomber sur le canapé, ses lunettes de soleil tressautant sous son geste. En apparence, la jeune femme semblait la nonchalance. En réalité, elle avait déjà commencé à observer son interlocutrice. Encore un automatisme. Pour l'instant, elle ne détectait rien de particulier chez sa voisine, si ce n'était son regard inquisiteur. Une petite curieuse.

Elle passa une main dans ses cheveux, ramenant sa tignasse brune en arrière. La question suivante ne la surprit guère. Elle se doutait bien qu'elle avait une tête de déterrée, ou du moins, loin d'être de première fraicheur. Un petit rire lui échappa. " Première partie pour le boulot, seconde pour le plaisir. " répondit-elle sans gêne aucune. Mais sans s'étendre non plus. Si elle n'avait pas honte de ce qu'elle faisait, elle était prudente, dans le style à ne pas s'en ouvrir à la première venue. Déformation professionnelle, sans doute. " Enfin, pour le plaisir, on repassera, hein. Les lendemains chantent plutôt d'une voix de crécelle après, si tu vois ce que je veux dire. " Elle lui adressa un clin d'oeil tandis qu'elle tapotait une poche de son blouson à la recherche de son paquet de cigarettes. " Et toi, Dylan, qu'est-ce que tu fais dans la vie ? " Elle extirpa l'un des bâtons mortel de son contenant, la flamme d'un briquet venant faire rougeoyer celui-ci. La fumée ne tarda pas à s'élever légèrement de ses lèvres à l'air frais de l'appartement. Peut-être pas une as du rangement, mais au moins, il n'y avait pas grand-chose à lui reprocher niveau hygiène. Merci Maman Wheeler.
Made by Neon Demon

_________________

   
This is not a fairytale. This is not a dream. This is just a game. You play or you watch. You win or you lose. But never forget, this is just a game. Mummy knows how to make you wish and win. Mummy loves you. ©️ NERVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I hate this game
Crédits : paper.moon & tumblr
Célébrité : Kendall Jenner
Messages : 261
Particularités :
Présence RP : 0/4 : overbookée
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Dim 28 Aoû - 0:37

fancy a cup of tea ?

Lorsque Cleona lui apprit qu'elle avait emménager il y avait de cela environ huit mois, Dylan remarqua instantanément que leurs emménagements s'étaient suivis à quelques mois près. Elles avaient emménages dans le même bâtiment, au même étage, dans des appartements assez similaires, et ce, à deux mois d'écart. Elles étaient peut-être destinées à se rencontrer. Si le destin les avait poussées l'une vers l'autre, il était étrange qu'elles aient mis temps de temps à se croiser, mais au moins maintenant, c'était chose faite. Il ne fallait pas oublier non plus que Dylan était loin d'avoir une vie normale. Quant à moi, j'ai des horaires décalés. Je travaille quand tout le monde dort, et je dors quand tout le monde travaille. A vrai dire, elle ne dormait pas toute la journée, dieu merci, mais alors que le commun des mortels anglais se levait pour aller gagner un peu d'argent, Dylan elle se démaquillait pour aller au lit. Elle sourit à Cleona à ce moment, la laissant imaginer quel genre de travail elle pouvait bien faire. L'éventail de possibilité était tellement grand. Peut-être était-elle infirmière ? Peut-être partait-elle rejoindre un client ? Peut-être même qu'elle menait une double vie ? Tout était possible puisque Cleona ne savait rien d'elle pour le moment. Elle aimait laisser planer ce léger mystère au-dessus d'elle, mais sans pour autant essayer de ne rien dévoiler. Il suffisait juste de poser les bonnes questions.

Dylan essayait toujours de poser les bonnes questions quand elle n'était pas impressionnée par la personne en face d'elle. Elle cherchait ses mots pour trouver les plus justes, et ainsi obtenir les réponses qu'elle voulait entendre. Par exemple, en lui demandant à quoi était due sa petite mine, elle pourrait essayer de voir si Cleona était du genre à sortir tous les soirs pour se bourrer, ou si comme elle, elle avait seulement un travail prenant, ou si elle passait ses nuits à jouer à NERVE. A l'entente de sa réponse, Dylan comprit que Cleona avait peut-être été boire à cause de son travail, comme pour un rendez-vous commercial, mais qu'elle avait finit la soirée au bar avec ou sans cette personne. Sa réponse était bien trop évasive pour converger vers quelque chose de si précis. Dylan leva les sourcils sans dire un mot quand sa voisine lui demanda (de manière totalement rhétorique) si elle savait comment était les lendemains de soirée. En réalité, elle n'avait vécu qu'une seule gueule de bois de sa vie. Une seule. Depuis ce jour, elle s'était jurée de ne jamais reboire une goutte d'alcool, et jusque là, sa promesse tenait encore. Alors évidemment, elle avait toujours quelqu'un pour lui demander pourquoi elle ne buvait pas, comme si c'était une anomalie de la race humaine. Certaines personnes ne semblaient pas comprendre que c'était un choix, et que par définition, on pouvait dire non à l'alcool. Ce genre de choix l'avait aussi poussé à ne pas toucher à une cigarette de sa vie, alors que Cleona en sortit une de son paquet. On lui avait souvent dit que fumer permettait de déstresser, mais elle préférait gérer son stress de manière différente plutôt que mourir d'un cancer des poumons prématurément. C'était un peu glauque, mais la vérité n'est pas toujours toute rose.

Malgré tout, Dylan n'était pas une sainte nitouche. D'ailleurs, quand Cleona lui demanda quel était son métier, elle répondit fièrement. Je suis strip-teaseuse au Ape&Bird. Tu connais ? Elle ne cachait jamais son emploi, pour la simple et bonne raison que pour elle, danser en sous-vêtements était loin d’être une honte. Ses parents lui ont toujours dit que les sous métiers n’existent pas, et même si leur chois se serait porter sur une autre voie professionnelle, ils ne lui mettait pas la pression pour autant. Avec un corps comme le sien, Dylan avait toujours pensé qu'il serait dommage de le cacher sous des tonnes de vêtements. Si elle était née à Paris, Milan ou New-York, elle aurait sûrement pu devenir mannequin. Être née à Manchester lui offre juste une place de strip-teaseuse dans une petite ville d'Angleterre. Tu travailles dans quel domaine toi ? Avouer de but en blanc qu'elle travaillait dans l'arrière salle du Ape&Bird permettait souvent à ses interlocuteurs d'être plus confiants quand venait le temps de parler de leur travail. Certaines personnes pensaient que puisque Dylan n'était que strip-teaseuse, elle ne se permettrait jamais de critiquer le métier des autres. C'était mal la connaître.

_________________

ONE START, ONE HEART, ONE LIFE TO LIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : Blondie ~ neondemon
Célébrité : Lily Collins
Messages : 281
Personnalités : Lilith Swanson
Particularités :
« They say crazy shit and we make it happens. Deal with it. »
Présence RP : {3/7 jours} 0/4 ~ Waël, Liesel, Dylan, (Lev)
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Sam 3 Sep - 17:08

Tea or coffee ?

Cleona & Dylan
Face à Dylan, la jeune femme se sentait scrutée. Elle ne savait pas ce que sa voisine cherchait en elle, ou chez elle, mais son instinct plutôt développé après des années de pratique commençait à lui intimer une certaine prudence. Cleona avait suffisamment eu affaire à la plèbe de Morning Hill, sans compter les Watchers lorsqu'elle allait sur le terrain, pour rester prudente. Néanmoins, elle ne se départit ni de son indolence, ni de son sourire engageant.

Elle surprit la moue un brin sceptique de son interlocutrice tandis qu'elle tirait sur sa cigarette. Dylan semblait le genre de jeune fille saine de corps et d'esprit, peut-être volubile, qui avançait dans l'existence à grands pas jovials comme d'autres l'expérimentaient avec hésitation. Aussi ne dissimula-t-elle pas sa surprise lorsqu'elle lui confia quel métier elle exerçait, expliquant ses horaires décalés. Sa perplexité fut trahie par le sourcil qu'elle haussa. Ca, elle ne l'avait pas vu venir. Non pas qu'elle ait eu quoi que ce soit contre les strip-teasers : elle considérait que chacun faisait ce qu'il lui plaisait de ses fesses, même si cela signifiait les agiter devant une bande de bonshommes à l'oeil lubrique, voire vicelard. C'était plutôt l'aisance de sa confidence qui l'avait distraite. Si peu de pudeur sur un sujet aussi sensible était rare. Etrangement, ça lui plaisait bien. " C'est pas vraiment le genre d'endroits que je fréquente, mais je connais de nom oui. Pas banale, comme activité. " répliqua-t-elle, le ton exempt de tout jugement. Elle paraissait même quelque peu impressionnée.

Cependant, il en fallait davantage pour endormir sa vigilance. Cette fille renvoyait peut-être cette impression à certains, au Q.I pas plus gros que celui d'une moule, cependant, Cleona sentait que sa voisine était loin d'être une coquille vide qui n'aurait pas réglé son Œdipe. Elle réfléchit un instant à la réponse la plus adéquate qu'elle pourrait lui apporter sans trop se mouiller. " Dans la comm'. Plus ou moins. Quoi que je fais aussi un peu dans le baby-sitting, quand on y pense ... " Éternel sourire flottant aux lèvres barrées par le stick fumant, elle relâcha une nouvelle salve de fumée avant de demander : " Ça doit bien payer, ce que tu fais. T'as succombé à la folie NERVE quand même ? " L'innocence incarnée. Ou pas. Après tout, vu le phénomène qu'était ce jeu, il revenait régulièrement dans les conversations, suffisamment pour que le sujet puisse être abordé sans avoir nécessairement une idée derrière la tête.

Made by Neon Demon

_________________

   
This is not a fairytale. This is not a dream. This is just a game. You play or you watch. You win or you lose. But never forget, this is just a game. Mummy knows how to make you wish and win. Mummy loves you. ©️ NERVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I hate this game
Crédits : paper.moon & tumblr
Célébrité : Kendall Jenner
Messages : 261
Particularités :
Présence RP : 0/4 : overbookée
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Dim 4 Sep - 23:25

fancy a cup of tea ?

La réaction de Cleona fut exactement celle à laquelle s'attendait Dylan. Elle commençait à avoir l'habitude des haussements de sourcils. Et puis elle lui avoua ne pas être du genre à venir au Ape&Bird ce qui était bien dommage. Elle semblait aimer s'amuser et l'endroit offrait deux atmosphères totalement différentes selon l'humeur et les envies du client. Si on voulait juste boire un verre, ça se passait dans la salle principale, si on voulait se rincer l’œil il fallait avoir le courage de s’aventurer dans la salle du fond. Certaines personnes faisaient les deux parfois : ils venaient à la base juste boire un verre, puis deux, puis trois, et puis on perdait le compte. Ils finissaient souvent sur les canapés de la salle à l'arrière de l'établissement sans même savoir comment leurs pieds les avaient amenés la. C'était ce qui faisait le charme de son lieu de travail. Le plus amusant était quand des gens venaient sans connaître la particularité du Ape&Bird : ils venaient en costume et en cravate comme pour boire un pot à la fin d'une longue journée de travail. On les remarquait rapidement avec leur beaux habits. Elle haussa les épaules quand Cleona qualifia son métier de peu banale. Il n'y avait pas de critique dans le ton qu'elle utilisait ce que Dylan apprécia grandement. Bien des fois, on lui avait dit sans passer par quatre chemins que son métier était dégradant, allant même jusqu'à le qualifier de dérangeant. Au départ, Dylan essayait de faire comprendre qu'il n'y avait pas beaucoup de différence entre son métier et celui de n'importe qui, seulement pour elle, son outil de travail était son corps. Maintenant, elle les laissait parler, elle en avait marre de se justifier.

Alors que Dylan interrogea à son tour sa voisine sur son travail, elle vit presque les petits rouages se mettre en route dans son cerveau. Comme si elle cherchait la meilleure manière de formuler quelque chose. Dylan s’empêcha de rire à un tel effort : qu'est-ce qui pouvait être plus terrible que de travailler en tant que strip-teaseuse ? Enfin, Cleona lui offrit une réponse, quelque peu perturbante. De la comm' et du baby sitting, tu m'intrigues là !  Elle avait beau chercher, elle ne voyait pas comment les deux métiers pouvaient cohabiter. Cependant, en voyant que Cleona avait chercher les termes juste avant de lui répondre, Dylan en conclut que c'était peut-être un sujet délicat et décida donc de ne pas chercher à en savoir plus. Elles n'étaient pas en train de se soumettre à un interrogatoire tout de même. Si Cleona voulait garder une part d'ombre dans ses réponses, Dylan ne serait pas celle a aller lui tirer les vers du nez.

Elle la regarda tirer une nouvelle fois sur sa cigarette. Elle n'avait jamais compris l'attrait de cette addiction. Elle ne voyait pas l’intérêt de dépenser de l'argent pour littéralement le voir partir en fumée. Elle avait essayer la cigarette une fois, quand elle était encore au lycée. C'était sous l'emprise d'un stupide effet de groupe. Tout le monde autour d'elle fumait, et elle voulait être comme tout le monde. Cependant, elle s'était vite rendu compte que non, la cigarette ne serait pas pour elle. Depuis elle n'avait jamais retenter l’expérience mais vraiment, elle n'en avait pas envie. Ça paye plutôt bien, ça me permet d'habiter dans ce quartier et puis j'ai toujours moyen de gagner un peu plus. Les soirs où on la réservait pour une danse privée, elle gagnait une prime. Elle s'empressa de lever tout malentendu. Rien de olé, olé hein ! Ne vas pas t'imaginer le pire ! Elle ne faisait rien de plus que sur scène, mais parfois les clients aimaient avoir une danse qui leur était entièrement dédié et pas aux autres hommes de la pièce. Peu importe leurs raisons, Dylan n'était pas là pour les juger mais plutôt pour les divertir.

Non, son  dénigrement était réservé à un autre groupe de la population. Toutes personnes impliquées de près ou de loin avec NERVE. Aaah, non pas du tout. Elle ne lui avoua pas tout de suite son aversion pour le jeu. Ni qu'elle n'arrivait pas à concevoir comment on pouvait payer pour voir des gens risquer leur vie. Ni qu'elle n'arrivait pas à imaginer le genre d'individu tordu qui pouvait penser à un tel concept. Prudemment, elle rétorqua la question à sa voisine. Et toi ?

_________________

ONE START, ONE HEART, ONE LIFE TO LIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : Blondie ~ neondemon
Célébrité : Lily Collins
Messages : 281
Personnalités : Lilith Swanson
Particularités :
« They say crazy shit and we make it happens. Deal with it. »
Présence RP : {3/7 jours} 0/4 ~ Waël, Liesel, Dylan, (Lev)
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Jeu 29 Sep - 18:18

Tea or coffee ?

Cleona & Dylan
Cleona savait qu'elle restait volontairement vague et que, forcément, au regard de l'intérêt que Dylan lui portait, elle ne faisait qu'alimenter sa curiosité à son égard. Un petit jeu qui plaisait bien à la jeune femme, naturellement portée sur l'attrait du mystère. Disons qu'avant de se dévoiler davantage, elle avait besoin de plus d'indications quant à la conduite à tenir.

Elle inspira une nouvelle bouffée, la fumée s'expulsant sous son rire face aux précisions de sa voisine quant à ses activités. Certainement avait-elle craint qu'elle ne la prenne pour une pute ou quelque chose d'approchant. " Mon imagination est aussi débordante que mon réalisme. Je me doute bien que même si tu faisais davantage que t'effeuiller, tu le crierais pas sur tous les toits. " Et de toute façon, pour ce que ça intéressait la brune, franchement ! Les tapineuses n'étaient pas rares à Morning Hill. La Wheeler pouvait même se vanter d'en avoir quelques-unes dans son carnet d'adresse - pas pour elle, naturellement, elle n'en avait ni le goût, ni les moyens. Son problème se situait davantage au niveau de leurs maq'. Des mecs, la plupart du temps, aussi virilo-macho que d'une connerie avancée. Autant avouer que le courant passait rarement avec ses exploiteurs. Dans une autre vie, elle aurait pu finir dans le social. Enfin, pour ça, il lui aurait fallu un brin d'empathie et c'était pas gagné-gagné.

Dylan répondant à sa question, elle médita sa propre réplique tout en tentant de jauger ce que la jeune femme pouvait bien penser de NERVE et de son influence. Son interlocutrice ne renvoyait aucun signe d'agacement, de hargne ou de désintérêt. Prudente mais indéchiffrable. Une vraie roulette russe. Elle choisit de prôner une certaine honnêteté, sans toutefois abattre l'intégralité de ses cartes. " On va dire ça. Enfin, je joue pas, c'est pas trop mon truc. " Elle écrasa son mégot dans un cendrier, adoptant un air pensif. " Difficile d'y échapper, en fait. C'est quand même sacrément tentant, tu trouves pas ? J'en connais qui sont complètement accros et qui ramassent un max. Et en même temps, quand on lit les journaux ... " Elle laissa sa phrase en suspens. Encore une manoeuvre calculée. Suivant sa réponse, peut-être pourrait-elle tenter de la recruter. Avec le métier que Dylan faisait, un millier de possibilités se dessinaient déjà dans son esprit toujours en mouvement. En plus, elle avait l'air tellement stable, tellement bien dans ses pompes ... Typiquement le genre de personnalités que Cleona se faisait un plaisir de détourner. C'était presque inscrit dans ses os.

Made by Neon Demon

_________________

   
This is not a fairytale. This is not a dream. This is just a game. You play or you watch. You win or you lose. But never forget, this is just a game. Mummy knows how to make you wish and win. Mummy loves you. ©️ NERVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I hate this game
Crédits : paper.moon & tumblr
Célébrité : Kendall Jenner
Messages : 261
Particularités :
Présence RP : 0/4 : overbookée
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   Dim 30 Oct - 13:59

fancy a cup of tea ?

Il y avait une limite entre une strip-teaseuse et une escorte, et malheureusement, certaines personne ignorait cette limite. Lorsque Dylan avoua à sa voisine qu'elle avait toujours moyen de gagner quelques livres de plus, elle s'empressa de rectifier le tir pour ne pas que son interlocutrice se fasse de fausses idées. Ce que sa voisine lui répondit la fit réfléchir un instant : elle était plutôt du genre directe lorsqu'elle parlait de son travail, mais elle se demandait si elle serait aussi confiante si son métier était un peu plus dénudé. Elle n'en savait trop rien à vrai dire.

Lorsqu'elle l'interrogea sur NERVE, Dylan fut ravi de la réponse de sa voisine. Alors comme ça, Cleo n'était pas une joueuse. C'était un détail très intéressant. Peut-être pourrait être devenir allié de Dylan dans sa lutte anti-NERVE ? Ils ne seraient jamais de trop pour se débarrasser de se fléau. C'était désormais au tour de Dylan de donner son avis sur la question. J'ai jamais compris l'attrait du jeu à vrai dire. Elle marqua une pause pour se laisser le temps de réfléchir à la manière de formuler la suite. C'est de l'argent facile, je sais bien, mais ça reste dangereux. A chaque nouvelle édition, le journal déplore au moins une nouvelle victime. Elle n’exagérait même pas, et il suffisait de lire quelque ligne seulement pour voir qu'un défi NERVE avait encore une fois mal tourner. On pouvait la juger, elle la strip-teaseuse qui « vend » son corps tous les soirs, mais elle ne tomberait jamais aussi bas. Faire des idioties dangereuses pour gagner un peu de cash ? Ce n'était vraiment pas pour elle. Il y avait bien d'autres choses qui la chiffonnaient concernant l'application. Déjà, elle voulait savoir qui avait se cachait derrière tout ça. Son combat deviendrait plus facile si elle savait contre qui elle devait se battre. Au lieu de se battre contre les joueurs un à un, elle pourrait directement s'attaquer à la tête pensante. Pourquoi tuer chaque abeille une par une quand on peu tuer la reine et envoyer un message fort ? Bien sur, c'est une métaphore, Dylan ne serait pas capable de tuer qui que ce soit. Mais une question subsistait malgré tout. Je sais même pas pourquoi ce jeu est toujours en activité sérieusement. Si personne de haut placé (dans le gouvernement) n'avait essayé d'y mettre un terme, c'est qu'il y avait un problème quelque part non ? Peut-être qu'eux même y jouent. Ou alors pire, peut-être qu'ils sont les créateurs de l'application. C'est peut-être une sorte bien réelle des Hunger Games ?

Elle se tourna légèrement vers Cleo, consciente qu'elle venait peut-être de passer pour une folle. Oui comme tu peux le voir, NERVE me met un peu dans tous mes états. Elle lui sourit gentiment comme pour la rassurer et lui montrer que 'était une personne normale malgré ça.

_________________

ONE START, ONE HEART, ONE LIFE TO LIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Tea or coffee ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tea or coffee ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonne choppée !
» Starbucks Coffee ▪ Breakfast
» Bientot dans vos coffee shops préférés
» Un sucre ... ou deux dans votre petit coffee ?
» Coffee Shop :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Lorwels :: Morning Hill :: Residential Area-
Sauter vers: