AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Défi libre n°1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
I don't need this game
Crédits : Roz
Célébrité : Jodie Comer
Messages : 20
Présence RP : Disponible
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Ven 9 Sep - 17:48

J'ai libéré ma soirée. Pour une fois, j'imagine que ça ne va pas tuer mes parents ; ce n'est pas comme si c'était arrivé souvent, ces dernières années. Après tout, j'ai sacrifié mes études pour leur foutu bar. Ils peuvent bien me donner une soirée en échange. A croire que l'amertume teinte la moindre de mes pensées. C'est un peu usant, parfois. Mais c'est aussi un parfait prétexte pour passer un peu de temps dans le coin d'un bar, peu importe où pourvu que ce ne soit pas chez mes vieux. C'est beaucoup trop oppressant.
Revenir ici n'arrange pas mes états d'âme, je dois l'avouer. Il me semble que c'était hier, que je traversais la rue, le coeur gonflé d'espoir et la tête pleine de rêves. Ca jure un peu avec l'espèce de muscle desséché qui bat quelque part dans ma cage thoracique, et avec la stérilité du moindre projet formé dans mon petit cerveau. Je devrais écrire un essai sur l'inanité de l'existence. J'suis sure que je ferais fortune.

Je ne joue pas à Nerve. Je ne regarde pas non plus. Ce jeu me balance un arrière goût un peu amer à chaque fois que j'y pense, mais pour ce soir, je me dis que je n'aurai pas de mal à l'oublier dans l'alcool qu'il me permettra d'ingurgiter sans débourser la moindre livre. C'est donc armée d'une détermination toute neuve que je pénètre dans le bar déjà bien plein, traînant ma jambe derrière moi. Immédiatement, mon regard scanne la pièce à toute vitesse. Pourvu qu'il y ait de la place pour s'asseoir. Je ne tiens pas longtemps debout et il est absolument hors de question que je fasse la charité d'un siège. Je suis blessée, pas handicapée. Je repère heureusement un tabouret libre, au bout du comptoir. Parfait.

Installée sur mon perchoir, j'observe un peu l'agitation autour de moi en attendant qu'on vienne prendre ma commande. J'ai aperçu l'intitulé du défi un peu plus tôt, et ça me fatigue d'avance. Me faire aborder toutes les dix secondes pour un peu plus d'alcool ne correspond pas trop à ma définition de la tranquillité, mais si c'est la condition sine qua non pour ne pas payer, je m'en accommoderai. Faire la difficile est un luxe que je n'ai jamais eu ; ça ne va pas commencer ce soir.
C'est à ce moment que j'aperçois un visage familier. Enfin. Familier n'est pas le mot. Un visage connu, disons. Ou reconnu, plutôt. C'était il y a un bail. Liesel Queen semble s'être aperçue de ma présence, et c'est un fin sourire au coin des lèvres que je la regarde s'approcher de moi.



[HRP / pardon, c'est court, c'est un peu là comme un cheveu sur la soupe mais promis mes autres interventions seront plus constructives ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : ©faust
Célébrité : sky ferreira
Messages : 97
Personnalités : Petit lapin blanc ou bien fillette perdue ou encore fantôme du système - ça dépend des gens, ça dépend des jour, ça dépend...ça dépasse.
Particularités :
Don't follow the White Rabbit

Présence RP : open
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Ven 9 Sep - 18:13


 
Défi libre n°1 : Pity party
 Heads will roll. On the floor.
 
 


 
Funambule dans la foule, en équilibre sur un fil d'Ariane invisible. Tu évites les grands gestes et autres maladresses risquant de renverser le plateau et pourtant...et pourtant il faut bien évidement qu'un homme s'en (m)mêle. Dans ton angle mort, impossible de le voir venir. Le plateau valdingue, les éclats de verres retentissent dans la salle qui ne trouve guère le silence. Ce ne sont pas les premières coupes à se briser ce soir, ni les dernières. L'alcool poisse le tissu sombre. L'argent liquide salit la tenue et le pétillement de le boisson se meurt au moment d'imbiber le noir. Le sol se dérobe à tes pieds - et la désagréable sensation de flottement avant une chute douloureuse imprègne tes sens. Pourtant tu te sens retenu par le fautif. Vos regards se croisent. Il n'y pas d'éclairs dans ton regard, ce sont des choses qui arrive. Juste un profond mépris. Qu'il enlève ses mains de toi. Tu aurais préféré tomber au sol parmi les morceaux de verres plutôt qu'il pose ses mains sur ton corps. Etre touchée sans que cela vienne de toi te fait monter l'amertume sous forme de bile sur les commissures de tes lippes. Prendre sur soi pour simplement transpirer du choque et de l'inquiétude. Se détacher rapidement d'une emprise - d'un contrôle - qui n'est pas tien. « Vous allez bien ? » Question rhétorique, il n'a clairement pas été touché par quoique ce soit de liquide. Le mouvement semble maintenant nettement plus calculé. Soit. C'est le jeu. Il n'est pas de ta nature de te montrer belliqueuse. Te perdre dans des petites gue-guerres absurdes. Très peu pour toi. Il faut rester concentré sur l'objectif. « Je suis réellement désolé, je l'avoue, je suis un peu aviné et je regardais le déhanchée d'une fille canon, j'ai pas fait gaffe à vous. » Haussement de sourcil, un rictus amusé étirant tes lippes. Son haleine sens l'alcool. Tu ouvres la bouche pour répliquer avant de suivre son regard. Liesel Queen. Forcément. « Ce sont des choses qui arrivent, ce n'est rien. Si je peux me le permettre l'ouaille que vous convoitez a déjà la bague au doigt...» Parole coupée. « En même temps faut avouer qu'elle a une belle paire de… Pardon je m'égare. » Un temps d'observation anatomique - tête sur le côté, moue plutôt convaincue, tu acquiesces sympathiquement de la tête. Not bad, Queen. « Si seulement son ramage se rapportait à son plumage monsieur. Croyez-moi le jeu n'en vaut guère la chandelle. » Sur ces mots, tu te diriges vers le vestiaire honteuse et confuse - jurant mais un peu tard qu'on ne t'y prendrait plus. Une fois changée, tu choisis l'étage, un peu plus calme. Une jeune femme semble attendre d'être servie. « Madame, que vous ferait-il plaisir pour ce soir ? » Une moue aimable réapparait sur tes lèvres attendant patiemment sa commande.

© BLACK PUMPKIN

_________________
I'm a little dysfunctional, don't you know ?
○ Listen, They call me genius, I run the show. Woman be on my penis, it's wonderful. Demons think they the meanest. But I brung the foe on the flow. Little bit sick, don't you know? I'm a little dysfunctional, don't you know? If you push me, it might be bad.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Mar 13 Sep - 0:10

Voilà qu’elle traverse quelques regroupements de personnes, se frayant un chemin dans la foule, évitant le regard flamboyant d’Elly qui saura bien évidemment d’où vient l’attaque – sauf si elle ne l’a pas repérée, après tout, elle peut pas avoir des yeux partout… si ? Elle se glissa de groupes en groupes, avant de trouver une tête qu’elle connaissait bien, accoudée au bar. Enfin, ‘bien’, c’était vite dit ! Disons qu’elles avaient eu l’occasion de se rencontrer, de passer certaines soirées – intéressantes – ensemble, et au moins il s’agissait d’une personne qui avait plus ou moins de conversation, et qui au moins ne lui prendrait pas la tête pour boire comme un trou. Liesel n’était pas certaine que Joan soit vraiment autre chose que Player, d’autant plus qu’elle semblait rester dans son coin pour ce défi pas très complexe. Mais bon, elle pouvait se tromper – elle n’avait jamais été très bonne pour juger les gens de toute façon. « A Waël, marmonna-t-elle en attrapant une coupe de champagne qui passait sur son chemin, et en se glissant auprès de la jeune femme. Salut Joan. Belle soirée, n’est-ce pas ? » Ca ne l’étonnait pas de voir la jeune femme ici. Quand la Queen posait les yeux sur elle, elle avait l’impression de voir une âme plus vieille de plusieurs décennies. Elle voyait le travail qu’elle-même n’avait jamais accompli. « Ca faisait longtemps. » Que dire de plus ? Elle pensait qu’il s’agissait d’une bonne idée, mais elle se trouvait bien bête, maintenant, face à elle, dépourvue de son argent et de son honneur. Mais quoi, comme si Joan y portait un quelconque intérêt… Elle allait engager la conversation lorsqu’un diable blond revint sur le devant de la scène. Elles ne s’étaient pas revues depuis ce fameux dîner. Liesel avait vu dès le lendemain qu’il s’agissait d’un défi. Elle n’avait pas voulu réfléchir plus à cette situation inextricable et l’avait juste caché dans un coin de sa tête, laissant son cerveau traiter l’information en mode automatique. Après tout, elles vivaient peut-être dans le même immeuble mais rien ne les forçaient à s’apprécier… ouais… rien…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : Roz
Célébrité : Jodie Comer
Messages : 20
Présence RP : Disponible
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Jeu 15 Sep - 14:08

Combien de comas éthylique à mettre sur le dos de Nerve ce soir ? Je n'ai aucune idée de qui est derrière tout ça. Mais ce qui est sûr, c'est que les responsables font justement preuve d'un niveau assez grave d'irresponsabilité. Et d'immaturité. Quant aux joueurs, on n'en parle même pas. Quoique l'appât du gain puisse en motiver certains, justifier quelques extrémités... Boarf. Peu importe.
Je dégage mon regard du petit grabuge causé par la maladresse d'un homme probablement éméché, pour le reporter sur Liesel, qui s'approche toujours. C'est étrange de la revoir comme ça, de la façon la plus banale du monde, après autant de temps sans nouvelle. Il faut dire que je n'en ai pas demandées. Ni données. J'imagine que j'ai dû considérer que ça ne l'intéresserait pas beaucoup, de savoir que l'argent qu'elle m'a donné nous aura permis de tenir quelques semaines sans coupure d'électricité. Je me suis longtemps sentie redevable mais ce n'est pas pour autant que j'allais étaler ma reconnaissance. Accepter l'argent a déjà été un profond coup de couteau dans ma petite fierté. Autant vous dire que si assumer cette redevance de moi à moi a été compliqué, il était hors de question de revenir spontanément sur la question auprès d'elle plus tard. Finalement, on a continué à se croiser de temps en temps ; et puis, j'ai manqué de temps. Red Circle est devenu plus inaccessible que jamais. Je ne crois même pas y avoir mis les pieds depuis. « Salut Joan. Belle soirée, n’est-ce pas ? » Pour l'instant, j'ai envie de répondre. Au lieu de ça, je souris doucement en hochant la tête. Je ne vais pas commencer à faire les rabats-joie. Elle doit être l'une des seules personnes à ne pas encore me considérer comme telle, alors je ne vais pas précipiter les choses. « Ca faisait longtemps. » « Longtemps, oui. » je lâche, un peu songeuse, entreprenant une seconde de calculer le temps qui a passé. Je renonce presque aussitôt dans un haussement d'épaules. « Faut dire que je suis pas venue à Red Circle depuis un paquet de temps. » Je fronce les sourcils, soudain étreinte par un drôle de pressentiment. Quelque chose dont je devrais me rappeler ? Juste au moment où je mets le doigt dessus, une serveuse s'approche pour prendre ma commande. « Madame, que vous ferait-il plaisir pour ce soir ? » « Je vais prendre une pression. » je dis, d'une voix plus douce qu'à mon habitude. Même s'il en faut beaucoup pour que je me fende d'un s'il vous plait, je compatis, et j'entreprends de me montrer un tant soit peu agréable. Surtout qu'il me semble que c'est elle qui a été renversée par cet homme juste un peu plus tôt. Dès que j'ai la confirmation qu'elle a bien noté ce qu'elle était venue chercher, je tourne la tête vers Liesel en reprenant. « Ah mais, attends. T'es plus dans ce quartier, c'est ça ? J'ai entendu parler... » Je m'interromps, prenant conscience avec un train de retard du drôle de regard qu'elle lançait à la serveuse il n'y a pas dix secondes. Soudain incertaine du comportement à adopter, je jette un nouveau un coup d'oeil à la jolie blonde, puis je reviens à la Queen. J'ai un peu le sentiment d'être de trop, là, tout de suite. Du coup j'attends. Quelqu'un m'explique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Célébrité : Alexandre Astier
Messages : 16
Présence RP : Régulière
Je suis : un joueur qui a envie de jouer

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Jeu 15 Sep - 15:55

La soirée bat son plein. L'ambiance est chaude, on s'amuse et l'alcool coule à flot. Il semble que toute la ville a fait le déplacement. De l'étudiant fauché au cinquantenaire bien de sa personne, aucune catégorie sociale ne manque, même s'il faut bien avouer que la jeunesse remporte la médaille, question affluence.
Inutile de préciser que dans pareil contexte, Vincent ne se sent guère à son aise. La vision de tous ces jeunes blancs au visage standardisé par les canons de beauté actuels, le corps travaillé à coup de fitness, au point qu'on les croirait sorti d'un magazine de mode, l'impressionne quelque peu. Enfin, pour être plus exact, il a l'impression de faire tâche. Un quarantenaire, bon père de famille, avec le front qui à tendance à se dégager un peu trop, ça n'a rien à faire en soirée beuverie. Du moins, c'est son avis. Vincent n'est probablement pas assez riche pour se permettre de s'afficher ici de manière décomplexée. Il aurait été Bruce Wayne, la chose aurait été naturelle : il se serait ramené dans un costume dernier cri, une montre de la valeur de son appartement au poignet et une nymphette à chaque bras. Mais non. Lui, doit tenter de survivre comme il peut.
Le défi du jour n'est pas compliqué en soi. Il suffit de se bourrer la gueule, tout en veillant à ce que l'assemblé s'en mette aussi une bonne dose derrière la cravate. Mais curieusement, Vincent ne se sent pas trop d'aborder tous ces jeunes gens avec un verre à la main. Dans son modeste pantalon Quechua, son T-shirt Décathlon et son sweat à capuche gris -parce que bon, quand on n'a pas d'argent, on n'a pas de beaux habits-, il a l'impression de faire la manche plus qu'autre chose.  
L'homme a toutefois bien conscience qu'il va devoir y aller à un moment ou un autre. Mais pour l'heure, il préfère déjà essayer de se mettre dans l'ambiance. La seconde partie du défi sera certainement plus envisageable, une fois qu'il aura un petit coup dans le nez. Vincent peut se montrer tout à fait sympathique et jovial, s'il le veut.

L'air un peu grognon, l'homme s'en va donc se caler sur un siège, au bar. On lui demande ce qu'il veut boire. Pendant une seconde, il hésite à répondre « rien » et à repartir. Mais il se ravise, se rappelant pourquoi il est là. Vincent commande donc un shot de vodka : autant y aller franchement. Il le boit d'une traite, grimace, puis en demande un autre. La musique pulse dans son crâne : elle ne lui plaît pas. Sa famille : il se demande ce qu'elle en pensera, de toutes ces conneries.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : angel180886
Célébrité : Colton Haynes
Messages : 82
Particularités :
Présence RP : Régulière
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Jeu 15 Sep - 22:25

En temps normal, j'aurai tourné les talons dès les mots "c'est mon daddy", parce qu'il n'y a que les snobinardes des quartiers chics qui pensent qu'elles valent mieux que tout pour sortir ce genre d'inepties, mais cette fille n'est absolument pas de ce genre, je peux le dire très clairement en voyant son attitude. C'est très certainement une voyeuse venu pour saboter notre défi ou faire gagner son poulain, ou même passer le temps, tout simplement. Et dans ces cas là, j'aurai très certainement tenté de saboter son plan à elle, pour le plaisir d'être un empêcheur de tourner en rond, mais c'est quelque chose de tout à fait autre qui me pousse à rester avec elle, mon verre à la main, oubliant totalement le défi pour ne me concentré que sur elle. Je sais que je la connais de quelque part, et maintenant, je sais très bien d'où. Alors pourquoi ne pas simplement m'amuser un peu avec elle, puisqu'elle prend un malin plaisir à le faire avec moi ? "Arrête de te foutre de moi, Wheeler, je sais très bien que t'es ici pour NERVE, et que t'appelles pas ton père daddy. Prends un verre et fais style de picoler pour te donner le temps de réfléchir à pourquoi je te connais alors que t'arrives pas à me replacer." Je saisis un verre sur le plateau d'un serveur et le lui tend, cette fois comme une obligation et non comme une invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You may have heard of me
Crédits : IðUNИ
Célébrité : Rami Malek
Messages : 131
Particularités :
Présence RP : 5/7
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Mer 21 Sep - 10:31

Visiblement le plan de Cleona était tombé à l'eau, mais pas le mien. J'avoue que pour le coup, j'allais devoir jongler pour réussir ce que je voulais, mais au pire, ça ne serait que lui rendre la pareille non ? J'avais toujours mon verre de coca à la main, toujours la même idée. M'avançant vers la jeune femme, je lui tendis le verre de soda avec un large sourire. Je savais qu'elle était découverte, je savais aussi à qui j'avais à faire. J'avais envie de m'amuser avec le gamin étrangement. « Olalalal, j'en connais un qui va pas être content si tu bois ça. Tu sais que je serais obligé de lui dire ! », je connaissais Cleona, j'avais comprit comment elle fonctionnait et quels étaient ces techniques de fuite. Je ne la connaissais pas elle, comme personne, juste ce qu'elle faisait, et c'était assez pour m'assurer que rien ne déconne. Prenant le verre du jeune homme à la place de ma compagne de jeu, je vidais son contenue sur le sol avant d'ancrer mon regard au sien. On ne joue pas avec moi sans s'attendre à une résistance. Il avait bousculé Liesel pour prendre de l'avance, j'allais donc en reprendre sur son dos. « Si tu veux dragué, fais-toi confiance, l'alcool ça aide, mais se souvenir de toi le lendemain c'est mieux crois-moi. », déclarais-je avec un clin d'oeil avant qu'un sourire sardonique ne s'étire sur mes lèvres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : Even
Célébrité : Chloe Moretz
Messages : 78
Particularités : Bâtarde, née de l'union de James Wilson et Judith King

Hi Daddy


Présence RP : ON
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Jeu 22 Sep - 22:30


Elle malaxait lentement ses genoux encore ankylosés par le cours de gymnastique qui venait de se conclure. Le professeur lui jeta un bref coup d'oeil, puis lui demanda de cet air sérieux si supérieur, si quelque chose n'allait pas. Dianna resserra sa queue de cheval, avant de hausser les épaules, et de partir le sac sur le dos. Il savait pour son inscription sur Nerve, et s'il n'en avait jamais évoqué le sujet clairement, ses non-dits le faisaient très bien. Bouge toi le cul, feignasse au lieu de traîner sur un jeu débile. Elle s'était finalement faufilée dans un couloir, tapotant l'écran du téléphone. Un nouveau défi. Un maigre sourire s'esquissa sur ses lèvres, voilà de quoi éveiller sa journée. Se dirigeant vers le bar dont il était question, Dianna emboîta le pas. Celui-ci se verrait rapidement plein, et déjà une mince foule s'emparait des sièges. Serrant les bretelles de son sac qui étreignaient sa poitrine, la jeune blonde vint s'installer sur un tabouret vide. Les débats fusaient déjà, et il était certain qu'il serait difficile de s'approcher de chacun. D'un geste bref et brusque, elle lâcha son sac sur le sol et dans ce tumulte dynamique, elle en profita pour demander au barman:

« Du rhum pour moi.
- Vous avez quel âge?
- Dix-neuf pourquoi?
- J'pourrais voir votre carte? »

Puis faisant mine de fouiller innocemment sa poche, elle en ressortit une carte bleutée. Dianna tendit celle-ci illuminée par quelques néons, la rendant ainsi visible. Mary Fisher, 19 ans. Une fausse identité qui lui permettait d'effectuer ses défis sans n'avoir à jamais être contrainte par les lois envers les mineurs. Aussitôt, l'employé décontracté lâcha entre deux rires charmeurs:

« S'cusez, vous faites plus jeune que votre âge.
- Pas de problème. Mettez-en deux finalement.» conclut-elle.

Légèrement, une fois sa commande servie, elle se releva de son siège et d'un mouvement aérien déposa l'un des verres à une table voisine.

« Cadeau de la maison. » s'amusa-t-elle à prétendre, un large sourire trônant sur ses lèvres faiblement maquillées de rouge.

Elle remonta son short et doucement se pencha sur la table de son interlocuteur. Il s'agissait d'un homme assez grand, dans la quarantaine, semblant quelque peu agacé. L'idée lui vint alors qu'il fut lui aussi des jeux, ce qui lui parut d'ailleurs fort probable. Chassant cette hypothèse puérilement, elle continuait sa tactique, s'asseyant sur un siège voisin pour s'approcher de sa première cible.

Fiche (c) Espe



_________________
CREEP
But I'm a creep, I'm a weirdo
What the hell am I doing here?
I don't belong here. i don't care if it hurts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : BALACLAVA
Célébrité : Henry Cavill
Messages : 30
Personnalités : Waël
Particularités :
Présence RP : 5/7
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Ven 23 Sep - 9:46

Je ne sortais pas souvent, je l'avouais, et aujourd'hui faisait exception, je le reconnaissais. J'avais été invité par un collègue qui avait réellement insisté pour que je vienne. Après tout je n'avais pas beaucoup fait d'effort jusqu'à présent et il voulait profité de l'anniversaire d'un bar pour sortir, gratuitement. Passant une chemise noir et un jean de la même couleur, je savais que les liens réclamé un minimum de standing et je savais que je n'avais pas envie de finir en costard, ce qui impliqué peut-être que j'avais fait un effort. J'avais donc rejoints l'homme assez tard dans la soirée, le trouvant rapidement en charmante compagnie et complètement éméché. Il avait sans doute profité de sa soirée et j'avais sans doute fait exprès, mais je savais surtout que je n'étais pas le seul à l'avoir fait car nous attendions encore des professeurs. Patientant donc avec lui à une table, je voyais l'agitation se muer en quelque chose d'étrange. Tous le monde semblaient s'agiter, vouloir consommer. Je sais que les choses étaient gratuite ce soir, mais il ne fallait sans doute pas abuser non ? Quoi qu'il en soit je ne pouvais qu'attendre que quelqu'un de moins aviné finisse par arriver pour me sauver de cette situation, ou que le temps passe suffisamment vite pour que ma disparition n'inquiète plus personne. La soirée allait être longue quand on devait faire semblant de s'amuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Célébrité : Alexandre Astier
Messages : 16
Présence RP : Régulière
Je suis : un joueur qui a envie de jouer

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Ven 23 Sep - 21:43

La voix claire d'une jeune femme tire Vincent de ses pensées. Toujours prostré au dessus de son shot de vodka, voilà qu'apparaît un verre de rhum, accompagné de la mention « cadeau de la maison ». L'homme relève les yeux en direction de la blondinette, l'esquisse d'un sourire à moitié forcé au visage. Dans la mesure où les consommations sont gratuites ce soir, il sait à qui il a à faire. Cette jeune femme est certainement une joueuse, tout comme lui, se dit-il.
Pas timide pour deux sous, la demoiselle poursuit son approche. D'un geste souple, elle se penche légèrement, tire sur son short -bien trop court au goût du père de famille qu'est Vincent-, avant de s'asseoir à côté de lui. L'homme se sent aussitôt propulsé dans un monde parallèle et dans lequel il a le sentiment de n'avoir pas sa place. Cette jeune femme semble bien jeune pour lui offrir ainsi à boire. Bien entendu, cela relève du jeu et ne cache aucune autre arrière pensée que celle de l'appât du gain. Mais ce n'est pas pour autant que Vincent se sent à l'aise.
« Hé bien... merci. Dit-il finalement, haussant un sourcil. Mais dis-moi, tu n'es pas un peu jeune pour offrir à boire à un vieux comme moi ?
Le mot « vieux » est prononcé de manière un peu humoristique, comme pour accentuer l'idée d'autodérision qu'il veut faire passer. Vincent s’exprime toujours d'un ton est aimable, presque paternel. Il faut dire que cette demoiselle ne lui inspire rien de mauvais. Avec ses longs cheveux blonds et son petit visage de poupée, il la trouve attendrissante. Presque mignonne... Même si la tenue et le maquillage le choque un peu. D'un autre côté, il sait ce qu'est la jeunesse. Au moins, je jour où ses gamins entreront dans l'adolescence, il saura à quoi s'en tenir.
« A ta santé, miss.
Dit-il ensuite, tout en levant son verre pour trinquer. L'homme vide son verre d'un trait. Il n'a pas oublié son objectif. Et tant pis si l'acceptation de ce verre donne des points à d'autres : la compétition n'est pas ce qu'il a en tête pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : Even
Célébrité : Chloe Moretz
Messages : 78
Particularités : Bâtarde, née de l'union de James Wilson et Judith King

Hi Daddy


Présence RP : ON
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Ven 23 Sep - 23:13


La musique, et les néons rendaient flous les alentours. Et déjà, la fumée de l'extérieur se répandait dans le lieu chaud, voir presque humide. Sereinement, Dianna ignorait cette sensation désagréable pour se focaliser sur sa cible. Passant sa paume de main sur ses paupières qu'elle fermait naturellement sous les flash, le mascara s'estompait sur ses doigts fins aux ongles vernis d'un bleu cyan maladroitement mis. Ses lèvres étaient faiblement maquillées d'un rose pêche qui luisait sous la lumière projetée, et rapidement sa silhouette mince se mouvait jusqu'à un tabouret installé à côté du grand brun. Guère imposant, il semblait même gêné par l'approche de la jeune fille qu'il observait d'un air anxieux. Putain. Tirant son siège près du sien, Dianna vint sagement garder quelques centimètres d'écart, analysant chaque mouvement de cet inconnu. Suivant sa main, elle finit malgré tout par remarquer une alliance à son annulaire. Décidément, elle était tombée sur une personne plus complexe à manipuler que prévu. Alors qu'il ironisait sur leur différence d'âge, elle gardait ses prunelles bleues rivées vers l'alcool qui gisait au fond de son verre, engloutissant déjà la moitié de celui-ci.

« Mais noooon. Les vieux aussi ont le droit de s'amuser. lâcha-t-elle, en lui accrochant un clin d'oeil discret. Au fait... Appelle moi Di. Toi, c'est quoi? »

Puis, examinant les environs, elle finit par lâcher un soupir de désespoir. Le but de son défi n'était pas de saouler un autre joueur, mais d'en saouler le maximum. Râlant intérieurement contre sa propre incapacité, elle finit par lever les yeux au ciel avant de les reporter sur son interlocuteur. Derrière lui, un autre homme. Moins âgé, la trentaine. Qui semblait s'ennuyer à mourir. Un brun toujours, paré d'une légère barbe. Il était entré avec un ami qui l'avait rapidement abandonné pour se servir quelques alcools forts. Si ce n'était pas la cible idéale, alors Dianna désespérerait. Il était vêtu d'une chemise noire sobre, et d'un jean. Sobre et sérieux, de quoi cerner le personnage à qui elle devrait se confronter. Sans malaise, l'adolescente saisit la main de Vincent, et l'entraîna avec elle jusqu'à l'homme en question. Elle avait saisi son propre verre et avait laissé à Vincent l'opportunité de prendre le sien sur sa route.

« Salut. Je suis Di. Ca vous dirait de vous joindre à nous? J'veux dire... C'est triste de voir quelqu'un s'ennuyer alors que l'alcool est à volonté, non? Allez, prenez mon verre, je vais nous en chercher d'autres. »

Sans attendre de réponse, elle lui offrit son récipient à moitié vide et se dirigea vers le barman à qui elle demanda cette fois-ci trois verres de vodka. Accoudée au bar, elle se retournait de temps à autre pour observer les deux hommes discuter. Avec eux, elle comptait bien remporter le défi de Nerve, et ce qu'importe le prix à en payer. Remerciant l'employé d'un signe de tête, elle revint vite se joindre à ses compagnons de beuverie.

« Et voilà. C'est quoi votre p'tit nom du coup? » demanda-t-elle au prénommé Kaleb une fois arrivée.

Dianna les regardait tour à tour, sans ne savoir quoi dire. Elle se ramena une chaise qui traînait non loin, intimant du regard Vincent à faire de même. Puis d'un mouvement brusque elle reposait le verre sur la table.

Fiche (c) Espe



_________________
CREEP
But I'm a creep, I'm a weirdo
What the hell am I doing here?
I don't belong here. i don't care if it hurts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : ©faust
Célébrité : sky ferreira
Messages : 97
Personnalités : Petit lapin blanc ou bien fillette perdue ou encore fantôme du système - ça dépend des gens, ça dépend des jour, ça dépend...ça dépasse.
Particularités :
Don't follow the White Rabbit

Présence RP : open
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Sam 24 Sep - 11:01


Défi libre n°1 : Pity party
Heads will roll. On the floor.



Liesel apparaît de nul part. Se cale au bord de ton champs de vision comme une vilaine poussière obstruant la vue d’un bar rempli de potentielles personnes ne désirant que se rincer – la gorge, l’œil. Le volume de la musique semble augmenter à mesure que la soirée est avancée et le rythme entêtant s’imprègne sous cette tonsure blonde. Cela maintient le grand administrateur en éveille, recensant chaque mesure avec un professionnalisme procédurier. Il n’y pas une seconde de ta vie où le monde ne t’a guère paru  plus qu’un algorithme bien huilé.  Même lorsque la lame s’enfonce dans la chaire. Un – la surprise, deux – la  douleur, trois – la lutte, quatre – le calvaire, cinq – le crève-cœur, six – le râle, sept – la domination, huit – la bestialité, neuf – le sadisme, dix – l’aleph. « Je vais prendre une pression. » Sa voix est un rappel à la réalité, une alarme pour que cesse ces pensées morbides provoquant de légers tremblements à peine perceptibles chez tes extrémités supérieurs. Un rictus nerveux étire ces lippes cramoisies. « C’est comme si c’était fait. » Et ta maigre raison tente de dérailler le suite de nombres imprégné dans un esprit malade. Au coin du bar il est temps d’aligner un shot de tequila de plus. Le défi indique clairement qu’il ne suffit pas de faire boire les autres. L’essentiel est de participer. Tu sais que tu tiendras pas forcément le rythme et dans le fond t’en a plus trop rien à branler. La mécanique s’embrase et tu viens de jeter un peu d’huile sur le feu – juste pour le fun. Et puis au pire ? On meurt. Tu te fais rire toute seule. Non, pas encore. Il faut tenir juste encore un peu. Liesel était là-bas. Tu le réalises à peine. Elle n’a rien dit. Tu t’en fous. C’est une relation d’extrême. De la haine à l’ignorance la plus parfaite – vous jouez sur ces extrêmes. C’est à croire que vous aimez ça.  Non, c’est sûr. Vous vous délectez de ça. Incapables de trouver un juste milieu. Tout ou rien. Tout ET rien. En équilibre de plus en plus précaire sur ton fil d’Ariane tu donnes quand même le change, dissimules ton ivresse sous ce masque de marbre. « Madame est servie. » Un sourire factice et tes yeux inexpressifs se posent sur Liesel. « Désirez-vous quelque chose, mademoiselle ? » Te faire violence pour articuler cette phrase sans butter sur les mots comme le ferait un ivrogne. Malheureusement c’est n’est pas n’importe quel crédule. Ton état d’ébriété n’échappera pas à Liesel Queen.

© BLACK PUMPKIN

_________________
I'm a little dysfunctional, don't you know ?
○ Listen, They call me genius, I run the show. Woman be on my penis, it's wonderful. Demons think they the meanest. But I brung the foe on the flow. Little bit sick, don't you know? I'm a little dysfunctional, don't you know? If you push me, it might be bad.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : BALACLAVA
Célébrité : Henry Cavill
Messages : 30
Personnalités : Waël
Particularités :
Présence RP : 5/7
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Lun 26 Sep - 17:43

Je l'avoue, il n'y avait rien de très motivant et stimulant ici, car outre le fait que tout le monde semblent terriblement prompt à servir les autres, rien ne semblait tourner rond. Je n'aimais pas ce genre de soirée, je n'aimais pas avoir l'impression d'être isolé, coincé sans pouvoir aider qui que ce soit. Alors évidemment, lorsqu'une blonde et un brun nettement plus âgé arrivèrent la bouche en coeur, je fus quelque peu surprit. Arquant un sourcil, je laissais la demoiselle se présenter, m'invitant à se joindre à eux avant de souligner qu'il était dommageable de voir quelqu'un s'ennuyer lorsque l'alcool était à volonté. L'alcool n'était pas la bonne justification avec moi, mais passons. Sans me laisser répondre, j'avais fini avec son verre en main avant qu'elle ne disparaisse dans la foule. « Elle est toujours aussi… Avenante ? », demandais-je à l'homme en posant mon verre sur la table. J'avais bu une bière, je n'irais pas plus loin, certaines personnes travaillait le lendemain et je ne comptais pas commencer à boire pour oublier. La blonde revient bien rapidement en me demandant mon nom avec une aisance qui aurait pu faire pâlir un poissonnier. « Kaleb. », répondis-je simplement comme pour attendre une vrai raison à cette arrivée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : Blondie ~ neondemon
Célébrité : Lily Collins
Messages : 281
Personnalités : Lilith Swanson
Particularités :
« They say crazy shit and we make it happens. Deal with it. »
Présence RP : {3/7 jours} 0/4 ~ Waël, Liesel, Dylan, (Lev)
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Jeu 29 Sep - 16:40

Défi n°1 : on s'la met

Everybody
Certes, elle n'était pas très bonne actrice, néanmoins, elle pensait que sa tenue, additionnée à son air ingénu et aux manières de dinde empruntées à sa soeur, complèteraient le spectacle. Si Mummy retint un sourire en coin lorsque beau gosse en costard accepta son verre, elle n'eut plus du tout envie de faire sa maligne lorsqu'il déclina son identité. A elle. Elle écarquilla de grands yeux surpris et pour peu qu'elle ait eu du champagne dans la bouche, nul doute qu'elle le lui aurait recraché en pleine figure. Merde alors ! Il lui voulait quoi, ce connard ? Comment il connaissait son vrai nom ? Elle eut beau le dévisager à s'en provoquer un strabisme, sa tête ne lui revenait pas. Pourtant, concernant les joueurs - car aucun doute, il en s'agissait bien d'un même si ce crétin avait pris le verre -, elle était particulièrement physionomiste. " Ecoute chéri, quoi que je t'ai fait, ça avait sûrement rien de personnel ! " répliqua-t-elle au bout d'un instant, sourire en coin et regard indolent. Elle avait cessé son petit jeu de dupes, pour autant, la partie n'était pas terminée. Elle aurait certainement renchéri si Waël, toujours présent au moment opportun, n'avait pas fait son apparition à ce moment-là. Elle récupéra le verre qu'il lui tendait de bonne grâce, ses joues se creusant davantage. Il suivait sa trame avec une aisance absolument excitante. Reprenant son rôle de fille à papa bête comme un manche, elle se pressa contre son épaule en gloussant. " Merci ! Tu me sauves ! Daddy n'y verra que du feu ! " A la façon dont Waël jaugeait l'autre jeune homme, lui aussi avait une idée derrière la tête. Pour rien au monde elle n'aurait voulu contrarier ses plans, il n'en allait pas de son intérêt. " Et bien, je vais vous laisser ! Une excellente soirée et envoyez-moi la note du pressing ! " Elle souffla un baiser à sa victime, ses prunelles cependant assombrie par les interrogations qu'il avait soulevé par le discours virulent qu'il lui avait adressé. Elle ne doutait pas que son protégé saurait la venger, d'une manière ou d'une autre. Il en était d'ailleurs aux préliminaires.

Abandonnant les deux jeunes gens à leur combat de coqs, elle s'enfonça dans la foule clinquante. A l'affut, son regard perçant embrassa les invités, prête à intervenir si nécessaire.

Made by Neon Demon

_________________

   
This is not a fairytale. This is not a dream. This is just a game. You play or you watch. You win or you lose. But never forget, this is just a game. Mummy knows how to make you wish and win. Mummy loves you. ©️ NERVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Défi libre n°1   Sam 1 Oct - 22:38

« Longtemps, oui. » Comme le chat qui se prélasse, voilà quoi elle ressemble aux yeux de Liesel. Elle aimait bien cette force tranquille, comme un rocher qui jamais ne cédait, sauf peut-être sous les accoups de l’acool, lorsque le poids du monde devenait trop difficile à porter. Liesel connait Joan comme elle connaîtrait une fleur – elle connait son nom, son odeur, la tête qu’elle a au réveil, et quand on a oublié de l’arroser au bout d’une semaine. Du reste, il ne lui reste que les bribes, les quelques volutes de fumées que son esprit a bien voulu conserver de soirées trop alcoolisées pour leur santé. « Faut dire que je suis pas venue à Red Circle depuis un paquet de temps. – Comme ça on sera deux, hein. » Elle lui sourit gentiment, presque heureuse de voir que quelqu’un, enfin, ne lui parle pas de cette fichue affaire – en fait, que quelqu’un s’en branle complètement. Les étoiles commencent à danser sous les yeux de Liesel malgré tout, car s’enfiler deux coupes de champagne d’un coup sans avoir mangé, ça vous attaque non seulement le foie, mais un peu le ciboulot aussi. « Madame, que vous ferait-il plaisir pour ce soir ? - Je vais prendre une pression. » Douceur et rugosité, deux mondes s’affrontant ce soir de chaque côté du bar. Parfois Li considère tellement Elly comme une bête sauvage qu’elle s’attendait presque à la voir sauter au cou de tout le monde – sauf que non. Sa haine, son venin, sa rage, elle ne la gardait pour la tempête aux cheveux bleus, comme si l’ultime affrontement n’avait d’intérêt que lorsqu’elle pouvait blesser une ancienne meilleure amie. Ah, triste passé, lointain souvenir d’une enfance décadente, qui aujourd’hui ne semblait ne plus avoir de sens tellement elle avait été torpillée par les râles d’agonie de son cœur fêlé. « Ah mais, attends. T'es plus dans ce quartier, c'est ça ? J'ai entendu parler... – Ouais, j’ai déménagé à Morning Hill. Pour ça qu’il n’y a plus de fêtes en folie. Je suis presque déçue que tu n’aies pas remarqué. » Le sarcasme, encore et toujours, peut-être parce qu’elle ne connait que ça. L’humour froid, glacial, parce que la blonde est là, quelque part, à respirer en même temps que Liesel respire – sans avoir besoin d’elle pour avancer, encore et toujours. Jalousie mal placée va. « Et toi ? Le travail, pas trop dur ? » Le genre de phrase bateau qu’on jette pour sauver une conversation, sauf que là, Liesel se souvenait bien qu’il y avait un souci avec le fait de travailler. Elle ne pouvait pas se souvenir exactement quoi, mais c’était là. Lorsque la bière revient finalement, elle est amenée par une Elly en piteux état, dont le scintillement du regard apprend à la Queen qu’elle a trop bu. « Madame est servie. Désirez-vous quelque chose, mademoiselle ? » Si tu savais… Allons bon, ce n’était pas le moment de faire de l’esprit. « Ce qui vous plaira. Mais j’aimerais que ce soit bien glacé et pas trop corsé, merci. » Elle essayait de donner le change, haha, personne n’était dupe. Pas grave, qui était là pour la juger, de toute manière ? Personne, mis à part peut-être un groupe un peu plus loin qui faisait beaucoup de bruit… « A la tienne, Joan, même si je n’ai pas encore ma boisson. Ca ressemble pas à mes soirées mais au moins on peut boire à volonté ici aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Défi libre n°1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi libre n°1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)
» le québec libre!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Lorwels :: Crown Heights :: The Queen Victoria-
Sauter vers: