AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Are you serious Asshole ? - Liesel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I don't need this game
Crédits : blondie
Célébrité : Stephen amell
Messages : 148
Personnalités : Adam
Particularités : - etait fiancé à une bombe
- a trompé sa fiancé avec une autre et essaye de recommencer
- s'est fait tabasser il ya quelques années et il a encore honte de le dire aujourd'hui et il déteste qu'on le touche.
- il perdu un bébé
- il adore son job et déteste le club de strip ( il y va que pour ses clients)
- son partenaire veut exploiter le filon qu'est nerve, il ne veut pas.
Présence RP : Limitée, me mp.
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Are you serious Asshole ? - Liesel   Ven 2 Sep - 23:08

Are you serious Asshole ?
Liesel&Adrian


T'es con. Trop con. Résister à une pouf blonde ça devrait être facile avec la bombe à qui tu es fiancé ? Non ? mais non, il a fallu que u décides, au lieu de sauver ta relation, de tout détruire. Le pire, c'est que tu ne fais que penser à elle. Tout le temps. En fait c'est pour ça que tu l'évites partout. Dès qu'elle apparaît, tu disparais. magique. ais tu as , ces derniers temps, eu plus peur que Liesel le découvre que Sarah. Tu sais ce qui arriverait avec Sarah, elle finirait par te libérer, vous libérer. Mais Liesel adore Sarah et surtout, elle a des valeurs, disons que.. Disons plu que toi. Enfin tu les avais jusqu'à ce que tu tombes amoureux de ta stylistes aux longues jambes. Ces jambes, c'est pas humain. et cette moue, cette peau. Et merde, fat vraiment que tu te démerdes pour t'en débarrasser. Si elle était nulle, tu pourrais la virer, mais non, c'est une folle du travail. Mais le souci c'est plus que tu veux que Liesel t'engueules. Qu'elle te fasse culpabiliser. Ca évitera que tu te lances dans ce bordel en devenir. T'as jamais été infidèle ou un menteur, ta réputation est telle qu'elle est. Mais là tu as rattrapé les pires salauds. Tu es assis sur ton lit, la main frottant ton épaule, tu grimaces. T'aurais bien aimé que cette voiture te finisse, au moins, tu n'aurais pas tous ces mensonges et emmerdes à gérer. Tu n'as jamais été un très bon menteur, si c'est facile avec Sarah c'est qu'elle t'évite et qu'elle a laché votre couple depuis un moment. Tu finis par te lever et sortir de chez toi. Ne pas prendre la moto te gave mais bon, t'as pas trop le choix. Si ça ne tenait qu'à toi tu aurais tout de même essayé. Le pire c'est que tu continues à bosser comme si de rien était, parce que si tu arrêtes une seule seconde, qui sait, tu pourrais sombrer et faire le deuil de ce gamin et de l'incident. Tu arrives au café et manque de repartir dans l'autre sens pour finir par revenir et saluer timidement. Tu lui a dit pour l'accident, pas le reste. T'es prêt, ou presque - à subir les foudres de madame. Tu lui fait une bise sur le front - t'es old shool et un gentleman, ou étais - et tu souris. Profite, tu souriras moins, voire plus dans quelques minutes. - Hey. On s'assied ma belle ? - Tu fais mine d'être à l'aise mais là t'es aussi à l'aise qu'un poisson dans un four à 1000w...

_________________

are you ready to follow ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Sam 3 Sep - 16:15

Are you serious Asshole ?
Liesel&Adrian

Voilà qu’après un long moment de silence radio, un certain Adrian cherchait à la recontacter. Rien que pour rire elle aurait eu envie de lui dire : t’es qui déjà ? Non seulement parce qu’elle avait un peu fait la morte de son côté lors des six derniers mois, mais aussi parce que lui aussi avait agi comme une tombe pendant un long moment. Mais voilà, il revenait comme une fleur, et c’était certainement pas pour lui annoncer des bonnes nouvelles. Un pressentiment comme ça – et surtout elle apprenait d’elle-même. Lorsqu’elle reprenait contact avec quelqu’un après six mois sans se parler, ce n’était généralement pas pour parler de fleurs et de pâquerettes. Il n’avait pas besoin d’argent pourtant. Et vu leur situation respective, ce n’était certainement pas un rencart. Enfin bref, de toute façon ça ne servait à rien de tourner et retourner le problème dans tous les sens, il lui suffisait pour elle d’y aller afin de savoir ce qu’il lui voulait. Et c’est ce qu’elle fit. Elle arrive aux Crown Heights, un peu désabusée : deux fois de suite qu’elle retourne dans ce quartier qui fait partie de sa vie d’avant. Trop de questions tournoyaient dans son esprit alors elle préféra simplement pousser la porte du café sans plus se préoccuper de tout ce qui restait alentours. Elle commanda une table, attendit quelques instants, alors qu’Adrian passait la porte du café quelques instants plus tard. Il s’approcha de la table, déposa un baiser sur son front, elle eut comme un mouvement de recul, n’appréciant pas spécialement les contacts physiques impromptus, mais ne fit aucune remarque – pour lui peut-être que seulement deux jours s’étaient écoulés – métro, boulot, femme, dodo, pas grand-chose de plus. Toute la vie de Liesel avait été chamboulée mais elle n’avait de toute façon pas envie de se confier pour le moment. Puis il y avait pas grand-chose de neuf à dire, seulement ça avait été très bouleversant pour elle. « Hey. On s'assied ma belle ? – Nope, moi je pense qu’on devrait rester debout toute l’heure, c’est old school de s’asseoir, ironisa-t-elle en s’asseyant tout de même. » Ce n’était pas parce qu’elle avait quitté le Red Circle qu’elle avait perdu son mordant. « Tu as besoin de quelque chose ? Au fait tu t’invites, hein ? dit-elle en commençant à regarder la carte déposée sur les tables. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : blondie
Célébrité : Stephen amell
Messages : 148
Personnalités : Adam
Particularités : - etait fiancé à une bombe
- a trompé sa fiancé avec une autre et essaye de recommencer
- s'est fait tabasser il ya quelques années et il a encore honte de le dire aujourd'hui et il déteste qu'on le touche.
- il perdu un bébé
- il adore son job et déteste le club de strip ( il y va que pour ses clients)
- son partenaire veut exploiter le filon qu'est nerve, il ne veut pas.
Présence RP : Limitée, me mp.
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Sam 3 Sep - 18:19

Tu l'avais senti, ça allait chauffer pour toi. Six mois c'est long, pour toi, noyé dans le travail, pas tant que ça, mais pour les gens autour, c'était pas une dizaines de jours non plus. Tu avais oublié le reste du monde, tu avais juste du te concentrer sur tes problèmes actuels, nommé Cally. T'étais con, tu le savais, pourtant, tu continuais ta putain de connerie. Elle te fit bien comprendre - as expected - que tu avais merdé, et tu n'avais même pas encore dit ce que tu comptais lacher comme bombe. Tu ne pouvais d'ailleurs plus reculer. - Alors je suis new school. - Ouais, tu avais eu de meilleures réparties, plus jeune - comme si tu avais 150 ans tu sais - et tu aurais pu lui en envoyer une. Problème, t'allais morfler, fallait peut être éviter de lui filer une perche crantée. T'étais pas encore fou, quoi que, tu n'étais plus très sur ces derniers temps tu devais te l'avouer. Elle s'assied et tu suis le mouvement. Tu grimaces, parce que évidemment, tu t'es reposé quoi, 5 minutes en tout et pour tout, et encore ? Le jour où tu deviens raisonnable un journal va sortir un numéro spécial. Elle demande si tu payes, tu échappes un rire. Ouais, vous n'êtes pas à plaindre, et puis tu t'en fous, au pire, tu vas payer pour te faire taper dessus ensuite. Tu pourrais dire que c'est la faute de Sarah, que toi t'es une victime, sauf que t'as encore ta dignité, tu tiens à la garde et ce serait pire. Vous avez vu un tsunami ? C'est plus ou moins la même chose. Tu ris, tu restes planté là, comme un idiot, et tu finis par te décider à l'ouvrir. - Pas de souci. Besoin ? Non, pas vraiment. En fait faut que je le crache, avant que je me dégonfle. - Tu reprends ta respiration, t'as la trouille c'est dingue. T'as de nouveau 5 ans et tu viens de péter le vase de moman. Les mains moites derrière le dos, le regard apeuré, t'avais bien senti la punition et la claque. Tu te prépares d'ailleurs à l'impact. Mais peu importe ce qu'il se passe, la déception sera ta punition la plus dure.- J'ai trompé Sarah. - Tu restes là, terrorisé, tu attends, comme si dans quelques minutes le maire allait demander de foncer aux abris anti atomique. Sauf que toi t'en as pas, et tu pourrais perdre plus que ça. quelque part, si t'as pas donné de nouvelles à qui que ce soit, c'est surement à cause de la réaction possible de tes proches. Une part de toi en veut tout de même à Sarah, elle, elle s'éloigne, et toi tu te démerdes dans ton coin comme si t'avais pas besoin d'elle.

_________________

are you ready to follow ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Dim 4 Sep - 20:43

Are you serious Asshole ?
Liesel&Adrian

« Alors je suis new school. – Peut mieux faire mais ça passe, je te mets un bonus +10 du fait que t’as quarante piges. » Elle lui fit un clin d’œil, consciente qu’elle allait l’énerve un peu, beaucoup, peut-être trop, mais elle s’en foutait. Ce n’était pas elle qui était là pour lui parler, lui demander quelque chose ou quoi que ce soit d’autre. Et à mesure qu’elle détaillait le monsieur, elle se rendait compte que ça devait vraiment être gros, très très gros pour qu’il soit aussi mal à l’aise. « Pas de souci. » Yeaah elle allait manger bon sans même débourser un centime ! Absolument monstrueuse en cuisine, quelle n’avait pas été sa surprise en comprenant qu’elle ne pouvait plus tout simplement décrocher le téléphone pour commander une pizza lorsqu’elle avait faim… « Besoin ? Non, pas vraiment. – Tu fais bien parce que j’avais rien pour t’aider, s’esclaffa-t-elle, ses yeux rencontrant une tarte aux pommes et un chocolat chaud supplément chantilly. » Voilà, elle était encore tombée amoureuse. Son ventre gargouilla, démontrant l’ampleur des dégâts. « En fait, faut que je le crache, quand que je me dégonfle. » Oh, merde, ça sentait pas bon, mais alors pas bon du tout. Elle leva un doigt, lui demandant de s’interrompre une minute, alla commander ce qu’elle désirait à la serveuse – elle le sentait mal, très mal – et revint s’asseoir, prête à l’écouter. Ou pas. Enfin, elle fit semblant d’être prête.

« J’ai trompé Sarah. – Ah ah ah, très drôle, bon allez, grouille, j’ai pas toute la journée moi. » Elle attendit, tapota de ses ongles manucurés sur la table, jusqu’à ce que la lumière se fasse dans son esprit, jusqu’à ce qu’elle comprenne l’horrible vérité, la connerie monstrueuse, le Ragnarök sentimal et l’incompréhensible sens des mots. « Alors attends, je répète histoire d’être certaine que je visualise bien. Toi, Adrian, tu as trompé ta fiancée, Sarah, la femme la  plus belle et la plus incroyable que le monde ai connu ? C’est quoi qui va pas dans ta tête ? Ou alors c’est juste que t’es un connard ou comment ça se passe ? T’sais le gars, il trompe Sarah, pis il m’invite au café, en mode tout content de me l’apprendre. T’as ramené la capote aussi comme trophée ou quoi ? Putain mais t’es con c’est pas possible… » Ce n’était même pas des cris – en fait, pourquoi crier, ça la regardait pas vraiment – juste une incompréhension totale et carabinée avec un désespoir. Elle pinça l’arrête de son nez entre ses doigts, et remercia la serveuse qui lui amena de quoi manger. « Et du coup, dis-moi, ça fait longtemps ? Tu vas lui dire, j’espère. Non, en fait, t’as intérêt, dit-elle tout en plantant sa fourchette dans sa tarte, écartelant les morceaux de pomme au passage. Comment t’as pu faire ça mec ? T’es aveugle et sourd ? Et comment t’as le temps surtout t’es toujours fourré au… Oh, non. » Elle déposa sa fourchette, lentement, très lentement. Elle prit une gorgée de son chocolat, maintenant un index en l’air, l’air de dire : me répond pas ou je t’en colle une. « Tu t’es tapé ta secrétaire. Le cliché débile et sans intérêt. Je vois. Tu peux parler maintenant si tu as quelque chose à dire, mais t’es passé dans la case « gros débile de PDG qui pense avec sa queue ». T’sais, j’ai presque envie de dire : tous les mêmes, avec tes conneries. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : blondie
Célébrité : Stephen amell
Messages : 148
Personnalités : Adam
Particularités : - etait fiancé à une bombe
- a trompé sa fiancé avec une autre et essaye de recommencer
- s'est fait tabasser il ya quelques années et il a encore honte de le dire aujourd'hui et il déteste qu'on le touche.
- il perdu un bébé
- il adore son job et déteste le club de strip ( il y va que pour ses clients)
- son partenaire veut exploiter le filon qu'est nerve, il ne veut pas.
Présence RP : Limitée, me mp.
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Sam 10 Sep - 23:21

Parfois j'oubliais qu'il s'agissait d'une gamine. Je passais toujours pour le vieux, même si j'étais loin de la tombe tout de même. De toute façon la vieillesse est relative, selon l'âge qu'on a, on la perçoit différemment. Madame se moque, je passe, puisque je lui avoue le genre de bombe qu'elle déteste, enfin, que les 3/4 des gens détestent si je veux être honnête. Mais à côté de moi, elle n'était qu'un gros bébé. Mais bon, 40 ans, peut être pas merci. Le clin d'oeil atténue le truc, enfin, presque, je fronce tout de même les sourcils histoire de montrer mon mécontentement. Un peu comme le toutou haut comme deux pommes qui aboie pour dire je suis pas content. Elle prends de quoi bien grossir, mais je reconnais qu'elle est pas grosse de toute façon, ça lui ferait du bien un peu plus de formes tiens. je le pense, je le dis pas, les femmes n'aiment ni qu'on leur dise qu'elle ont grossi, ni maigri. en fait faut leur dire oui oui et sourire, ça passe mieux. Dommage, j'ai toujours eu du mal de ce côté là. Elle comprend vite que la nouvelle sera tout sauf bonne. Elle pense à une blague, j'aurais aimé, je dois l'avouer. Mais c'était pas mon genre de faire ce genre de blague. - J'ai l'air content ? Tu sais plus lire sur les visages ou quoi ? Ça se verrait si c'était quelque chose de positif à dire... - T'oses pas vraiment réfuter le fait que tu puisses être un connard, parce que tu détestes toi même ce que tu as fait avec elle. Pourtant, ça te touche tout de même qu'elle puisse penser ça de toi. que tu culpabilise, ok, mais de là à se prendre de telles insultes venant de quelqu'un qui compte, moins aisé. Je veux en placer une mais je comprends bien qu'il faut que j'attende mon tour. Qu'elle doit tout lacher d'abord. La secrétaire ? Ma secrétaire est un thon. Enfin, pas laide, juste pas du tout mon style. Là où Cally es sublime. Et merde pas le moment de penser à elle. Manquerait plus que je rêvasse pendant qu'on m'engueule tiens. Je me demande si elle serait capable d'aller le dire à Saah elle même. non, j'en doute. - Heu, pour le moment j'essaye de pas recommencer surtout, et non ce n'est pas ma secrétaire. Je l'ai rencontré dans mon club un soir, je ne savais même pas qui elle était. Tu penses vraiment que si ça allait entre Sarah et moi je ferais ça ? Tu me crois si perfide ? Ca fait des années que Sarah e moi on est plus que des colocs, alors oui, elle est sublime Sarah, mais on se touche plus, c'est à peine si on se voit tant elle m'évite. Mais on est trop cons pour arrêter la mascarade, tu devrais le savoir. Elle est jamais revenue du.. de.. enfin tu sais. - J'en parlais toujours pas. Prononcer quelque chose qui te broie l'estomac, ça le rend réel. Moins en le dit, moins on y pense, ça disparait. Enfin on y croit. on fait tout pour. c'est pathétique, mais c'est mieux que rester des mois assis sur son parquet attendant que le cauchemar s'arrête. - Au début j'ai tenté de l'aider, puis j'ai compris , qu'on pourrait pas réparer ce qui se brisait, ce qui avait été détruit. Ca m’empêche pas de détester ce que j'ai fait Je te rassure. Tu t'imagines être sel depuis un moment, et culpabiliser tout de même quad une femme venue de nulle part te fait te sentir vivant, ce que t'as pas ressenti depuis des lustres ? Si t'as un remède miracle, je t'écoute. c'est une chose de savoir que son couple est fini, c'en est une autre d'être celui qui  le dit à voix autre et ni moi ni Sarah ne sommes fichu de prendre la responsabilité. - Ca fait étrange d'avoir dit ça. parce que tu ne t'es pas rendu compte à quel point c'est idiot tout ça. On se fait du mal et on y mets pas un terme, comme si se fourrer la tête dans le sable ça allait changer le monde. L'Être humain préfère prétendre plutôt que d’effondrer ce qui peut nous briser.

_________________

are you ready to follow ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Dim 11 Sep - 0:19

Are you serious Asshole ?
Liesel&Adrian


« - Heu, pour le moment j'essaye de pas recommencer surtout, et non ce n'est pas ma secrétaire. – Ah mais parce que tu veux recommencer ? – Je l’ai rencontrée dans un club un soir. Je ne savais même pas qui elle était. Tu penses vraiment que si ça allait entre Sarah et moi je ferais ça ? Tu me crois si perfide ? Ca fait des années que Sarah et moi on est plus que des colocs, alors oui, elle est sublime Sarah, mais on se touche plus, c'est à peine si on se voit tant elle m'évite. Mais on est trop cons pour arrêter la mascarade, tu devrais le savoir. Elle est jamais revenue du… de... enfin tu sais. » Liesel bouillait un peu littéralement, mais préféra se taire pour le moment, écouter sa litanie idiote jusqu’au bout. Elle pouvait bien faire ça pour lui. Elle ne supportait pas la tromperie. Fouler au pied la confiance des autres… Alors ok, peut-être que ça allait mal avec sa meuf, mais y’avait pleins de choses à faire pour ça. Aller voir un psychologue conjugal, en discuter, ou au moins dire clairement qu’on faisait une pause, un break, quelque chose comme ça. Bon, c’était un peu ironique de la part de Liesel de faire ce genre de constat en sachant qu’elle-même avait simplement fui ses problèmes mais… au moins elle avait fait quelque chose en fuyant, et Callahan avait compris qu’il pouvait aller voir ailleurs s’il voulait. Là il se foutait juste complètement de sa gueule. Alors, oui, il y avait eu des choses pas jolies jolies dans leur vie. Mais mettre un terme à une relation qui commençait à pourrir… Au pire Adrian pouvait juste lui écrire une lettre, ou laisser la bague sur une table avant de partir. Ca pourrait de toute manière pas être pire que ce qu’il lui faisait pour le moment.

Elle continua à déguster sa tarte aux pommes – au moins une chose qui allait bien dans sa vie, c’était bel et bien la sucrerie. Il essaya de se répandre en excuses, lui expliquant qu’il avait tout tenté, mais que ce n’était pas réparable et bla, bla, bla. Au moins il culpabilisait, ce qui était déjà une bonne chose. Il fallait peut-être qu’elle se montre un peu moins désagréable, sans quoi le débat serait stérile et elle ne pourrait pas l’amener là où elle voulait. « Si t'as un remède miracle, je t'écoute. » Être moins con ? Ok, Liesel, on avait dit se montrer moins désagréable. « C'est une chose de savoir que son couple est fini, c'en est une autre d'être celui qui  le dit à haute voix et ni moi ni Sarah ne sommes fichus de prendre la responsabilité. » Ah non en fait les deux sont cons. Elle finit lentement sa tarte aux pommes, laissant le temps au temps. Elle voulait réfléchir un peu ses paroles quand même. Ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde mais elle avait eu par le passé un peu de respect pour lui. Il avait une vie de famille heureuse, une super boîte, des valeurs, une morale. « J’ai pas de « solution miracle », fin si j’en avais une je l’aurais utilisée sur mon couple, tu sais. » Elle glissa ses lèvres dans le chocolat chaud. « Mais je trouve ça très gratifiant que tu viennes voir une ado qui y connait rien. Idiot, mais gratifiant. Tu sais au pire, pas la peine de lui dire que tu veux la quitter, tu lui dis simplement que tu l’as trompée et pouf, elle va partir toute seule comme une grande. Pourquoi tu voulais me voir en fait ? Parce que tu veux pas lui dire et que le regret était trop lourd ? Me dit pas que tu comptes remettre le couvert avec elle. C’est pas une bonne idée, et tu le sais. Tu vas faire du mal à Sarah et tu t’en fous. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : blondie
Célébrité : Stephen amell
Messages : 148
Personnalités : Adam
Particularités : - etait fiancé à une bombe
- a trompé sa fiancé avec une autre et essaye de recommencer
- s'est fait tabasser il ya quelques années et il a encore honte de le dire aujourd'hui et il déteste qu'on le touche.
- il perdu un bébé
- il adore son job et déteste le club de strip ( il y va que pour ses clients)
- son partenaire veut exploiter le filon qu'est nerve, il ne veut pas.
Présence RP : Limitée, me mp.
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Dim 11 Sep - 22:00

Je pouvais voir les petites roues de son cerveau tourner face à ce que je disais. Je savais que ça n'allait pas vers une réponse qui me plairait. Je savais que j'avais besoin d'en parler à quelqu'un d'autre que Cal ou encore James. Besoin de me rendre compte que je partais dans un mauvais sens, un très mauvais. Pas sur cela dit que ça changerait quelque chose. J'étais fichu et une partie de mon cerveau l'avait bien compris. L'autre avait fini sa course dans le sable et semblait déterminé à y rester. Je fixais sa part de tarte, elle était concentrée dessus comme si elle avait pas l'habitude de manger autant. - Juste comme ça, t'as des problèmes de sous ? - Oui je cherchais sans doute la merde, j'avais pas encore donné assez pour me faire battre. Je devais en ajouter. L'idée de me taper la tête contre le mur me tentait bien. Elle me fait rire lorsqu'elle se considère comme une simple ado. Pour moi c'en est pas une, même si elle l'était il y a pas long. Mais après tout je bavardais assez souvent avec cal, c'était pas mieux hein. - T'es plus une ado Lies. Et je savais pas qu'il y avait un minimum pour parler. - Je fronce les sourcils. Je parlais à une amie, et même si j'avais eu envie d'être secoué, je comprenais bien que j'avais pas la solution à mon problème, et que j'y pensais plus que je me l'avouais. la suite me plut encore moins. Je m'énervais pas - j"étais mal placé pour ça - mais tout de même le discours n'était pas plaisant. - Si je parle à Sarah de se quitter évidemment que je lui dirais pour Cally. Et non, je m'en fous pas. Si tu penses qu'on va réparer les pots cassés tu te trompes, Cally ou pas, Sarah et moi on a cessé de s'aimer depuis un moment, et ça c'est la vérité. Je suis venu pour parler à une amie. C'était une erreur ? Tu préfères qu'on parle de pourquoi tu es partie ya si mois peut être ? - Et encore une opportunité de se taire de loupée. Je voulais franchement qu'elle me tape dessus avec une masse à la Nicky Larson. Mais étais je capable de dire " oui je vais le dire à Sarah" ou "oui je vais arrêter de voir Cally". Pas que je la voyais en plus mais j'en avais définitivement envie et la lumière se fit au plafond, une vérité que j'avais envie de gérer, d'approfondir. Je tombais amoureux. Elle allait me rendre fou, et je pouvais pas réellement m'en éloigner longtemps. Dès qu'elle apparaissait je tombais dans ses filets, malgré elle. - Si ça pouvait te rassurer, elle me fuit depuis qu'elle sait pour Sarah. Et... Je crois que je tombe amoureux. - Voilà, j'étais bon pour être tué, enterré et cramé, ou cramé tout court, je pensais n'importe quoi. Cally m'embrouillait le cerveau et pas qu'un peu.

_________________

are you ready to follow ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Lun 12 Sep - 22:52

Are you serious Asshole ?
Liesel&Adrian


« - Juste comme ça, t'as des problèmes de sous ? – Juste comme ça, t’es idiot ou tu le fais exprès ? Bon, ok, pardon, je suis un peu sur les dents. Bien sûr que j’ai des problèmes de sous, bizarrement quand le compte en banque n’est plus alimenté ça fait bizarre hein. Et j’suis pas un PDG d’un club de prostitution, du coup je m’en mets pas plein les fouilles en tant que proxénète. » Elle lui fit un clin d’œil, un peu pour lui dire qu’elle rigolait quand même. Elle trouvait ça étonnant la manière qu’il avait d’être désinvolte de tout. Enfin, chacun était comme il était hein, et on pouvait pas dire que Liesel était vraiment responsable non plus donc elle lui pardonnait. « - T'es plus une ado Lies. Et je savais pas qu'il y avait un minimum pour parler. » Elle posa sa main sur son cœur, pencha la tête en arrière et fit semblant de sangloter. « Non ! Tu as brisé tous mes rêves ! Je voulais rester une adolescente toute ma vie… » Bon, on arrêtait les conneries : tarte aux pommes terminée, elle se pourléchait les babines sur la crème chantilly qui dorait la boisson. « Ok ok, je redeviens pseudo-adulte deux minutes pour te faire plaisir. » Elle soupira, quittant cette coque d’ado rebelle qu’elle essayait d’endosser à chaque fois qu’elle se trouvait avec un membre de plus de trente ans du côté des résidents du Red Circle. Sauf que voilà : Adrian disait des choses totalement contradictoires et paradoxales. Ca exaspérait un peu Liesel, surtout venant de la part d’un homme qui avait un peu la tête sur les épaules. « Oui en fait t’as raison, c’est toi l’ado ici. Si vous avez cessez de vous aimer, si tu n’as pas envie de réparer les « pots cassés » pourquoi est-ce que tu continues avec elle ? – Je suis venu pour parler à une amie. C’était une erreur ? – Bah d’habitude mes amis jouent pas aux cons. – Tu préfères qu’on parle de pourquoi tu es partie y’a six mois peut-être ? – Je crois pas avoir trompé Cal. Moi au moins j’ai eu le courage de faire quelque chose d’autre que de me taper quelqu’un d’autre pour me passer les nerfs. » Liesel n’était même pas touchée par cette pique – ça faisait trop longtemps qu’elle ressassait et qu’elle culpabilisait à ce propos pour que les autres ne soient vraiment efficaces à ce propos. « Si ça peut te rassurer, elle me fuit depuis qu’elle sait pour Sarah. – Oh, une des deux est responsable, folie. – Et… Je crois que je tombe amoureux. – Mais c’est génial Adrian, super, fonce, épouse-la ! Juste, dis-le à Sarah, merde. Elle mérite pas ça. Peut-être que vous vous aimez plus, peut-être que vous êtes devenues des inconnus, mais juste, au moins sois un chic type. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : blondie
Célébrité : Stephen amell
Messages : 148
Personnalités : Adam
Particularités : - etait fiancé à une bombe
- a trompé sa fiancé avec une autre et essaye de recommencer
- s'est fait tabasser il ya quelques années et il a encore honte de le dire aujourd'hui et il déteste qu'on le touche.
- il perdu un bébé
- il adore son job et déteste le club de strip ( il y va que pour ses clients)
- son partenaire veut exploiter le filon qu'est nerve, il ne veut pas.
Présence RP : Limitée, me mp.
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Dim 25 Sep - 1:05

Elle venait de me traiter de proxénète ? Mon sourcil se lève. Elle se paye ma tête en fait. J'ai pas du tout le profil. Qu'elle pense ce qu'elle veut, je n'étais ni malhonnête ni un salaud. Sinon je n'aurais aucun regrets ou remords. Quoi qu'on dise, un mec avait sa fierté, et même si je savais l'intention de la raillerie, j'appréciais pas qu'on puisse dire ça. Surtout que j'aimais pas y aller dans ce bar. Je trouvais ça franchement dégradant, mais je gagnais du fric du coup. c'était juste es affaires, rien d'autres. - Mais bien sur. t'en as d'autres comme ça ? - Irrité mais pas en colère, de toute je savais que j'en entendrais parler un moment. Elle appréciai Sarah, même si Sarah était dans le même bateau. Quand t'étais le mec, que la femme soit aussi coupable ou non, tu prenais. T'étais coupable d'avoir vu ton univers exploser, s'effondrer. De pas avoir su, pu, recoller les morceaux. c'était facile de parler lorsqu'on était pas dans la situation. Elle partait dans le melo et me jouait les violons, là ou elle n'était même pas une adulte responsable. Mon ego en prenait un coup d'ailleurs. j(étais sur les nerfs, Lies avait son opinion, que je comprenais, mais j'étais plus d'humeur, parce qu'au fond, j'étais une victime aussi. Elle me posait la question que je me posais depuis des mois. - Honnêtement ? Je veux pas être celui qui brisera tout. Et Sarah ne le fait pas pour la même raison. On dirait que je suis le seul, mais on est deux, et Sara non lus n'est plus là. Mais on est ensemble depuis un moment, on a juste peur de dire à haute voix ce qui devient trop réel. - Rien que de le dire là ça me tuait. parce que j'y tenais, je n'avais pas envie de dire que tout était fini, d'être le messager. Cally ou pas, ça aurait été pareil. Au mot épouse là" je manquais de m’étouffer. J'avais pas envie de me marier, plus à présent. j'avais envie de me sentir vivant sous les doigts de quelqu'un et Cally était la seule à pouvoir me toucher. C'était étrange et surprenant. - Oh c'est bon putin, cesse de monter sur tes grands chevaux. Je ne la baise pas, je lui ai fait l'amour. Et elle ne veut pas de ça, don au final, j'aurais ni elle ni Sarah. Tu devrais être la première à savoir ce que ça fait d'être seul. Tu le supportes peut être, moi pas. Mais peut être que tu trouves que je ne mérite pas d'être heureux ? Je n'ai pas l’intention de parler de Cally puisqu'il n'y a rien. Mais je lui dirais qu'on arrête la mascarade. Donc Cally m'aura motivé à en finir, ça ne veut pas dire que je suis prête à le faire dès demain. - J'avais perdu patience. Je ne savais même lus ce que je disais. en revanche je savais une chose, je détestais être accusé, ou m'en prendre plein dans la figure là où je ne pouvais pas tromper ma fiancé, elle ne l'était plus depuis un moment à présent. le bonheur c'était juste pas pour moi.

_________________

are you ready to follow ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Dim 25 Sep - 15:15

Are you serious Asshole ?
Liesel&Adrian


«  Mais bien sur. T'en as d'autres comme ça ? » Irrité le petit, un peu comme un enfant à qui nous aurions tapé sur les doigts. Qu’il reste dans sa petite image parfaite de l’homme parfait – personne ne l’était et Liesel l’avait rapidement compris, surtout en se regardant franchement dans le miroir. « - Honnêtement ? Je veux pas être celui qui brisera tout. Et Sarah ne le fait pas pour la même raison. On dirait que je suis le seul, mais on est deux, et Sara non plus n'est plus là. Mais on est ensemble depuis un moment, on a juste peur de dire à haute voix ce qui devient trop réel. – Sarah n’est plus là mais au moins elle ne te trompe pas (enfin j'espère pas sinon elle va recevoir le même discours). Peut-être qu’elle t’aime encore mais qu’elle ne sait plus comment faire, sauf qu’elle ne te fait pas la pire des choses possible dans un couple. Car oui, pour moi tromper revient vraiment à traîner l’autre dans la boue. Ses sentiments, ce qu’elle ressent n’a plus aucune importance pour toi. Son honneur et sa dignité ne sont que des choses que tu peux fouler au pied. Ce qui est fait, est fait, mais c’est trop simple de mettre la faute sur elle. Je dis pas de la mettre sur toi non plus. Mais tu te caches derrière des excuses – rassure-toi, c’est humain. » Elle n’était même plus énervée. Juste déçue. Déçue de voir que même Adrian brisait ce qui pour elle était le plus important dans une relation : la confiance. Non seulement il brisait la confiance qu’il y avait dans leur couple, mais il brisait aussi la confiance que Sarah avait en elle-même. Elle n’avait honnêtement pas mieux géré sa relation avec Callahan, mais elle n’avait pas eu d’amis pour lui dire que c’était pas bien ce qu’elle faisait. Là par contre, elle était clairement en train de lui dire qu’il déconnait et il en avait rien à foutre. Il se cachait derrière des excuses larmoyantes au lieu de prendre ses responsabilités.

« Oh c'est bon putin, cesse de monter sur tes grands chevaux. Je ne la baise pas, je lui ai fait l'amour. – Oooh, monsieur fait l’amour donc. - Et elle ne veut pas de ça, donc au final, j'aurais ni elle ni Sarah. Tu devrais être la première à savoir ce que ça fait d'être seul. – Et en quoi je suis seule ? » Elle haussa un sourcil, étonnée par cette réaction. Même quand elle avait quitté Callahan, elle n’avait jamais été seule. « Tu le supportes peut-être, moi pas. Mais peut être que tu trouves que je ne mérite pas d'être heureux ? Je n'ai pas l’intention de parler de Cally puisqu'il n'y a rien. Mais je lui dirais qu'on arrête la mascarade. Donc Cally m'aura motivé à en finir, ça ne veut pas dire que je suis prêt à le faire dès demain. – Je serais absolument ravie que tu sois heureux, Adrian. Mais être heureux en plantant un couteau dans le dos et dans le cœur de Sarah, non. Être heureux au détriment des autres, ce n’est pas le genre de bonheur que je veux, ni pour moi, ni pour mes amis. Désolée. » L’agacement avait bel et bien disparu, laissant la place à un désarroi profond. Peut-être que finalement, les relations humaines n’étaient pas intéressantes. Peut-être qu’elle devrait arrêter de se forcer. Mais elle ne pouvait pas supporter de voir ça. « Sois heureux avec Cally, ou même avec une autre, c’est tout ce que je te souhaite. Mais si tu as un minimum de considération pour Sarah… Enfin quoi, tu vas où là ? C’est quoi le plan ? Rester avec Sarah toute ta vie et la tromper tous les week-ends avec Cally ? Est-ce que c’est viable comme plan ? C’est ça ta vision du bonheur ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : blondie
Célébrité : Stephen amell
Messages : 148
Personnalités : Adam
Particularités : - etait fiancé à une bombe
- a trompé sa fiancé avec une autre et essaye de recommencer
- s'est fait tabasser il ya quelques années et il a encore honte de le dire aujourd'hui et il déteste qu'on le touche.
- il perdu un bébé
- il adore son job et déteste le club de strip ( il y va que pour ses clients)
- son partenaire veut exploiter le filon qu'est nerve, il ne veut pas.
Présence RP : Limitée, me mp.
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   Jeu 27 Oct - 19:00

Se faire engueuler par une amie n’est jamais agréable, mais parfois, elle avait raison. Certes, ce que j’avais fait n’était pas vraiment ce qu’on qualifierait de “bien” mais on pouvait pas me reprocher non plus d’être plus ou moins délaissé et de se sentir seul alors que j’étais fiancé. Le mariage n’aurait jamais lieu et on le savait déjà, pas de surprise de ce côté là. Mais ce n’était pas une chose qu’on avait encore dit à tout le monde, on aurait sans doute du. - Je le sais très bien merci, je dis juste que je suis pas le seul fautif, rien d’autre. Toute façon, c’est dans mes intentions de lui dire, faut juste que je trouve le bon moment, parce que je me vois pas lui dire passe moi la pizza, au fait, si on se séparait ? -  J’étais un peu excédé par son approche, mais pas étonné. lIes était ainsi, cash, et pire avec mio. mais je comprenais, si Cal m‘avait dit “ j’ai trompé LIes” je l’aurais tué sur place et serais bien moins “gentil” avec lui que ne l’était Lies là. Je prenais tout dans la figure, tout en me disant que c’était des choses que je m’étais déjà fustigé pour. J’avais dis une connerie juste après et je savais pas comment y répondre, faire l’autruche me fut la meilleure façon de ne pas finir dans une ruelle sombre la gorge tranchée. C’était ma fête, j’avais qu’à rester malheureux dans mon coin et ne plus jamais boire, ça m'apprendrait aussi à avoir des amis francs. J’allais en choisir que des faux cul. - Je viens de te le dire, je vais lui dire. Et je doute que Cally accepte de me revoir. Donc cette histoire sera bientôt close et j’irais me tripoter seul voilà happy ? Je sais que tu veux mon bien et que c’est ce qui motive ce discours, mais je dois avouer que j’aurais aimé que tu y mettes les formes. A croire que le bien être de Sarah est plus important puisque tu t’acharnes. Tu sais quoi dès que j’ai dit les choses à Sarah je t’envoie un mail et la vidéo de la dispute. s’il y en a une vu qu’en ce moment on se dispute façon escargot neurasthénique. Tu vas adorer, tu seras heureuse et moi j’irais me pendre ça te va ? - Dis je furieux et ayant laissé les nerfs prendre le dessus. J’étais à cran depuis Cally et je la détestais presque pour me rendre à fleur de peau. Chaque fois que j’allais au boulot j’étais prête à sauter par la fenêtre pour l’éviter.

_________________

are you ready to follow ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Are you serious Asshole ? - Liesel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Are you serious Asshole ? - Liesel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Lorwels :: Crown Heights :: Lullaby Alley-
Sauter vers: