AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:34

Rohan Mead
« La seule vraie dignité de l'homme est sa faculté de se mépriser.  »

Nom : Mead Prénom : RohanDate/lieu de naissance : 5 mai 1975, Londres Age : 41 ans Nationalité/origines : Anglaises Statut civil : divorcé Orientation sexuelle : hétéro Métier/études : Directeur général d'un groupe international d'armement  Situation financière : très bonneTraits de caractères : froid - sadique - inatteignable - renfermé - solitaire  Groupe : watchers Avatar : fassy ♥️ Crédits : écrire ici
DEPUIS QUAND ES-TU SUR NERVE ? QU'EST-CE QUI T'A POUSSÉ À T'INSCRIRE AU JEU ?
Pourquoi joueur à Nerve quand on peut se contenter d'observer jusqu'où peut aller la déchéance humaine ? Bien au chaud, bien à l'abris derrière un écran, là où rien ne peut nous atteindre, mais où le plaisir est au rendez-vous. Je suis l'homme de l'ombre. L'un de ceux qui finance la perte des joueurs. L'un de ceux qui propose des défis, pour voir jusqu'où ira celui qui n'a rien.

QUE PENSES-TU DES DOUTES PLANANT AUTOUR DU JEU ? Qu'importe. Je m'en fiche comme de la pluie. Les gens ont assez de discernement pour donner tel ou tel virage à leur vie. S'ils veulent jouer avec, qu'ils le fassent. Moi je paye. Et j'attends mon spectacle.


Pseudo : The Blue FoxÂge : 21. déjà   dire qu'un jour j'ai écris 15    Fréquence de connexion : hem entre 3/7 et 7/7. dépend des semaines    Avis sur le forum il est bô. et intéressant. sinon je serai pas là hein. j'ai envie de jouer. vite    Comment l'avez-vous connu : bazzart les petites chouquettes Autre chose : dommage que le profil et la présentation soit très axée joueurs, ça aurait été cool de le développer pour un watcher ou un outsider aussi  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:34

Ne te retourne pas.
« Quoi qu'on fasse, la finalité ne change pas. La faucheuse attend quiconque a choisi de naître. »



1975. Londres. Je suis né. Là. Comme ça. J'ai ouvert les pages du livre de ma vie, soulevant la couverture avec timidité.

Et j'ai tracé à l'encre noire les lignes de mon existence. N'effaçant jamais. Ne retournant jamais en arrière pour lire d'anciens chapitres dont j'avais oublié le fond de l'histoire.

Ce 5 mai 1975, à Londres, s'achevait le prologue de 9 mois de grossesse, pour enchaîner sur l'histoire. La mienne. Qui, soit dit en passant, n'avait rien des plus grands romans. Pas de suspens, pas de romance, pas même de braquage ou de tueur charmant. Juste un type, pas très droit dans ses bottes, avec un peu de fric et un caractère de merde.

La plume n'avait rien de celle d'un écrivain de la renaissance, cherchant à taton les mots justes. Qu'au final je n'ai jamais trouvé. Un récit chaotique et un style nul à chier. Ma vie a tout de ce bouquin qu'on repose juste après avoir balayé le résumé des yeux. Ce bouquin que t'as même pas envie de lire tellement il te parait déjà plat. Mais le problème des résumés, c'est que tout le bouquin tient en 10 pauvres lignes. Alors forcément parfois ya des surprises. Un vice caché.
 


1976.  J'ai soufflé ma première bougie. Mais en soi, on s'en fout. J'avais qu'un pauvre poil sur le cailloux et je faisais encore caca dans ma couche.


1995. Je vais t'épargner mon enfance. Parce qu'en temps que gosse de riche, ya pas grand chose à te raconter. Purée, bavouilles et merde dans le pantalon, ça se résume à peu près à ça. Premiers amours aussi, et premières déceptions. La gueule de bourge ça fait pas tout. Les Bad Boys ça a plus de charme il paraît. Le reste se résume à une main droite performante. J'avais une tronche de puceau. Mais au fond, tu vois, j'ai appris que j'étais pas fait pour ça. Eva en a fait les frais dans les 20 autres années de ma vie.


Mais c'est à 20 ans que j'ai décidé de reprendre l'affaire du père. Pas que j'en avais vraiment envie, mais il faut dire que c'était la voie royale pour le premier de la famille. Fric et autorité, j'en avais envie et besoin. L'armement c'était secondaire, je m'en balançais un peu. S'il fallait que je vende de la pâté pour chien, je l'aurai fait. Même si ça fait moins d'effet aux jeunes jouvencelles michtos qui te courent après parce que t'as un costard cravate satiné.


2001. J'ai survécu au grand bug de l'année 2000 et à la potentielle apocalypse annoncée par un quelconque écervelé. C'est aussi vers cette période que j'ai conclu mes études pour passer doucement dans la firme familiale. Et malheureusement pour elle, j'y ai rencontré Eva. C'était cette jolie demoiselle qui, derrière son logiciel de calcul, se chargeait de suivre les finances de l'entreprise. Une comptable quoi pour ceux qui auraient pas suivi. Elle avait ce charme rare des filles distinguées. Et cette pudeur qui m'a tout de suite séduit. Elle devait avoir plus ou moins mon âge, voir peut-être une ou deux années de plus. Mais en temps que fils du patron, j'avais le charisme hiérarchique indéniable auquel elle n'a pas pu résister.


2003. Et après deux années de flirt et plus si affinité je l'ai mariée lors d'une grande cérémonie, un peu trop prestigieuse mais il fallait que ça en jette. Parce que ça avait toujours été le cas dans la famille. Tout devait avoir de l'allure. Le visuel d'abord. Les sentiments après. On s'en contre-balançait de ce que pouvait bien penser le gars au centre du truc - c'est à dire moi - tant que l'oncle Jordan en regrettait déjà son 3 ème mariage.


2004. Au début on a vécu cet idylle amoureux par lequel passent presque tous les couples. Mais l'adage bien connu s'est aussi avéré pour nous. L'amour dure 3 ans. Ni plus ni moins. Et on a commencé à se lasser l'un de l'autre. Au final je ne sais même pas si j'avais un jour eu envie d'elle à mes côtés autrement que pour impressionner l'entourage. Elle était la belle jeune femme que tous auraient voulu marier, et elle avait été mienne le temps de quelques années. Et je leur en avais balancé plein la gueule, à coups de photos et de voyages. Mais l'aimais-je vraiment ? Avec le recul, je crois bien que non, je ne l'ai jamais aimée. J'ai apprécié l'image que nous renvoyions. Mais pas ce que nous étions. Juste des objets d'une société du surenchérissement. Mieux que tout le monde. Plus beaux que le reste. Mais notre relation sonnait incroyablement creuse. Et nous n'étions que deux corps sans rêves et sans espoirs. Sans futur à se tracer. Sans passé sur lequel se reposer. Nous étions deux êtres enviés par d'autres. Mais nous n'avions même pas envie de celui avec qui on partageait pourtant le quotidien.


2013. Et pourtant on a tenu. On faisait chambre à part, et malgré la pression des autres, nous ne cédions pas à ce désir charnel que d'enfanter. A quoi bon donner naissance à quelqu'un que nous ne pourrions apprécier ? Le divorce était devenu une fatalité. Et le mythe de notre existence pailletée, un miroir brisé. Nous avons défait un mythe par la simple signature d'un acte législatif. Et Eva repris sa route et moi, la mienne. Sans plus aucun attrait pour les femmes. Qu'au final, je crois, n'avoir jamais eu.


2017. C'est là que j'ai découvert Nerve. Et avec lui le moyen de donner un sens à ma vie. Pas qu'elle n'en avait pas non. Mais elle était vide d'aventure. Et de rebondissements. Et par l'argent j'ai pu m'offrir le plaisir sadique que d'observer d'autres âmes en peine se débattre dans le tourbillon infernal de la vie, appâtées par un gain futile. Par ce que j'ai toujours eu à portée de main, sans jamais avoir à courir après. Et j'ai découvert, derrière ces caméras, le plaisir malsain de se sentir marionnettiste. Et incroyablement puissant. Un peu comme dieu. Possesseur d'âmes humaines entre les doigts. Et comme la faucheuse. Quelques billets me suffiraient à couper le fil d'Arianne.


To be continued



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:36

Bonjour c'est où que je peux baver en toute sérénité ?
Bienvenue parmi nous bel homme et n'hésite pas si tu as des questions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:38

Bave, Bave, je t'en prie mon petit
merci pour l’accueil, si j'ai des questions je vous le ferai savoir
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:47

Bien vu pour ton commentaire dans ta fiche. Je vais réfléchir à ça pour voir ce que je peux faire pour changer ça avant l'ouverture de samedi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:50

Ravi de savoir que ça peut être utile #jaimecesmiley
je vais aller rédiger mon histoire de ce pas déterminé
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:55

Bienvenue
Fassbandant
Nous allons étudier ta remarque, la pré-ouverture sert aussi à ça
Si tu as des questions n'hésite pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 22:57

Merci môsieur le BG
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 23:09

Bienvenue ! Fassbender je meurs ! Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 23:14

Merci jolie demoiselle
Mourrez pas tous devant mon charme irrésistible, j'aurai plus personne à défier après
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Jeu 21 Juil - 23:59



Félicitations


Ha j'ai adoré ta fiche tout simplement, ta plume est magique, et ton petit voyeur sadique promets de belles choses. Je te valide avec plaisir. A bientôt en RP !

C'est donc avec impatience que j'ai hâte de voir ton personnage évoluer en RP. Tu peux dès maintenant aller poster ta fiche de liens ici et ouvrir ton compte NERVE ici si c'est nécessaire. Si tu as des besoins particuliers, tu peux aussi poster des scénarios ou des préliens ici afin de trouver des petits camarades de jeu ainsi que demander un poste, un logement par ici. J'espère que tu passeras un bon moment parmi nous et n'hésite pas à nous contacter si tu as un souci   Nous avons aussi le plaisir de te dire que la première intrigue a été postée et tu peux dès à présent y prendre part en allant la lire ici. Si tu as du mal à te retrouver sur le forum, voici la liste des liens à visiter qui pourra t'aider.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   Ven 22 Juil - 0:07

Merci beaucoup :amour:
je regarderai tout ça demain, calmement
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et je suivrais ton ombre jusqu'aux limbes de l'enfer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Cabale de l'Ombre Sanglante
» MagnumUrgal, passé, présent et futur d'une Ombre
» A l'ombre d'un grand chêne...rêverie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Level UP :: Are you a watcher or a player ? :: Présentations validées-
Sauter vers: