AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : .Cranberry
Célébrité : Anna Kendrick
Messages : 14
Particularités :

SOURIS PLUS SOUVENT
RIS PLUS FORT
VIS PLUS LONGTEMPS

Présence RP : 4/10j
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 12:50

Adélie Eryne Clarkson
« Vis pour ce que demain a à t'offrir et non pour ce que hier t'a enlevé »

Nom : Clarkson, c'est le nom de famille de mon père, mes parents se sont mariés avant ma naissance. Prénom : Adélie, parce que c'était le prénom de la sœur de ma mère, morte née. J'ai toujours pensé que j'étais partie du mauvais pied. Alors pour sauver un peu ma peau, je me suis donné un second prénom, Eryne. Date/lieu de naissance : 13 juillet à Lorwels Age : 21 ans, je suis majeure et je pourrais aller où bon me semble, mais je n'ai que ma mère. Nationalité/origines : Anglaise, je ne pense pas avoir des origines, en tout cas mes parents ne m'en ont jamais parlé.  Statut civil : Célibataire et vierge ! Je ne me suis jamais intéressée aux garçons et ils me l'ont toujours bien rendu. Avant les 16 ans je n'étais pas franchement belle et après je me suis renfermée sur moi-même à la mort de mon père Orientation sexuelle : Hétérosexuelle, inutile de préciser que je n'ai aucune expérience en la matière. Je ne cherche pas à coucher avec le premier venu et je n'ai pas la prétention de croire que mon premier sera l'homme de ma vie. Métier/études : Je fais des études de médecine, je ne suis pas très bonnes en relations sociales, mais de toute façon pendant une opération le patient dort. Situation financière : Mon père est décédé dans un accident de voiture à cause d'un chauffard ivre, les indemnités représentent une somme astronomique, à choisir j'aurais préféré qu'on me rende mon père, Traits de caractères : Il existe deux facettes de moi : il y a celle que je suis réellement et celle que les autres croient connaître. La vraie moi est joviale et n'as pas peur du ridicule. Même si parfois je peux être agaçante et médisante, je n'en reste pas moins gentille et drôle. Pour ceux qui ne me connaissent pas (et ça concerne pratiquement le monde entier excepté ma mère) je suis asociale, renfermée, distante et pas vraiment bavarde. Pour venir à bout de ce caractère étranger, il faut bien du courage. Groupe : Voyeurs Avatar : Anna Kendrick Crédits : Tumblr
Depuis quand es-tu sur NERVE ? Qu'est-ce qui t'a poussé à t'inscrire au jeu ?
Je suis sur Nerve depuis peu, à peine un mois. En fait, quand il a commencé à faire du bruit je m'y suis à peine intéressée, car je pensais que c'était encore une application débile sans intérêt censée faire sortir les gens de chez eux. Sauf que, je me suis rapidement rendue compte que j'avais tout faux quand les premiers faits divers sont apparus dans les journaux. Ma vie n'a rien de palpitant, alors je m'y suis inscrite en tant que voyeur, pour regarder les autres faire ce dont je ne suis pas capable. Je vis à travers eux, en quelque sorte. Pour l'instant ça me convient et me diverti, je commence sérieusement à y prendre goût.

Que penses-tu des doutes planant sur le jeu ? Je n'y prête aucune attention, pour moi il y aura toujours des gens pour râler. Quand quelque chose plaît autant, ça dérange. Pourquoi il y aurait forcément un côté « bien » et un côté « mal » , le gris existe aussi.

Pseudo : Ophélie Âge : 21 ans Fréquence de connexion : 4/10j (pour mon travail, je n'ai pas des semaines normales ) Avis sur le forum Très beau et très clair, j'ai lu le livre il y a longtemps donc je pensais être un peu perdue, mais finalement c'est très bien expliqué. Comment l'avez-vous connu : Sur Bazzart il me semble, ou alors PRD je ne sais plus Autre chose : Ça fait quelques années que je n'ai plus rp, je suis un peu rouillée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : .Cranberry
Célébrité : Anna Kendrick
Messages : 14
Particularités :

SOURIS PLUS SOUVENT
RIS PLUS FORT
VIS PLUS LONGTEMPS

Présence RP : 4/10j
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 12:51

L'histoire commence
« Le rêve et la réalité font partie de la vie, il faut seulement savoir les distinguer. »


Le principe était que les élèves se mettent deux par deux et qu'ils aient certaines responsabilités, si l'un des deux manquaient à l'appel il aurait forcément averti le professeur et..  Un cri rageur fait presque trembler les murs VISIBLEMENT NON ! un bruit de chaise bref retenti comme ci quelqu'un venait de sursauter, je ne réagis pas, toujours bien assise sur ma chaise. Depuis le couloir, j'entends tout de la conversation qui se déroule dans le bureau, mais je fixe obstinément le sol. Je me sens suffisamment humilié, inutile de regarder les élèves passer devant moi en riant. Comment pouvez-vous faire comme ci ce n'était qu'une erreur mineure ? Votre employée aurait dû recompter l'effectif avant de faire démarrer ce bus ! Si elle l'avait fait elle aurait remarqué qu'il y manquait MA FILLE !  Je ferme les yeux, comme ci de cette façon je n'allais plus rien entendre, mais c'est peine perdue. J'ai l'habitude de demeurer invisible aux yeux des autres. Enfin, sauf quand ils se moquent de moi ou me poussent.  Calmez-vous enfin. Je ne minimise en aucun cas ce qu'il s'est passé aujourd'hui et je suis conscient que nous ayons eu de la chance de l'avoir simplement oubliée dans les toilettes et non égarée dans la rue. Évidemment, inutile de préciser que je me cachais dans les toilettes pour que les filles assisses à côté de moi arrêtent de me tirer les cheveux. Le cinéma est l'endroit idéal si on veut faire de chose sans être vus, c'est bien connu. Cependant, ce sont des choses que je ne dirais pas à mon père, je ne veux pas qu'il se sent malheureux pour moi. Une fois rentrée à la maison, je sais que je serais en sécurité, dans mon refuge avec mes parents. J'imagine le proviseur rouge de honte et obligé de reculer sa chaise pour pouvoir redresser son énorme bedaine, un bouton de sa chemise sur le point de sauter. Je le déteste, je les déteste tous. Les ricanements et les messes basses sont un bruit de fond auquel je suis habituée et je n'y prête aucune attention, sauf quand j'entends une conversation qui me fait bondir. Je suis sûr que les parents sont aussi fous que la fille. Un ricanement de trop, des mots qu'il n'aurait jamais dû employer. Je lève les yeux et repère tout de suite les deux garçons, ils ne font pas partis de mes bourreau habituels, preuve que ma mauvaise popularité commence à s'étendre. Mes parents sont des personnes admirables et jamais je ne permettrais qu'on s'en prenne à eux, même si peu. Je saute sur le garçon qui a prononcé ces horribles paroles et tente de les lui faire ravalées en l'attrapant par la gorge. Je ne sais pas pourquoi je ne tape pas dans le tas tout simplement, je ne me contrôle plus. Les garçons ont peut-être plus de force que les filles, mais je suis une vraie tigresse quand la colère me gagne et je ne lâche pas ma prise malgré les coups de poings qu'il me met les uns après les autres. Il me griffe les bras et essaie de me mordre, mais je le maintiens à bonne distance, toujours par la gorge. Je ne sers pas au point de l'étouffer, car je serais incapable de tuer quelqu'un, mais je lis la peur dans son regard. Son copain se remet visiblement de la surprise et m'agrippe par les cheveux puis me tire en arrière, fort, très fort. Je sens quelques racines céder, s'il continue il va finir avec une sacrée poignée dans les mains. Alertés par le bruit, les trois adultes présents dans le bureau sortent précipitamment et tentent de nous séparer. Les garçons abandonnent tout de suite et mon père me tire en arrière. Monsieur Delawney ! Elle m'a étranglée ! il a la gorge rouge et je ne montre pas la fierté que ça me procure, il m'a eu, mais moi aussi. Je n'essaie pas de nier, toujours en rage, le regard flamboyant. Le proviseur me fixe durement et je comprends que je viens de lui laisser l'occasion de reprendre le dessus sur mes parents, mais dans un tout autre sujet. Monsieur et Madame Clarkson, j'aimerais maintenant qu'on discute des sanctions à prendre à l'encontre de votre fille pour cet acte inqualifiable. J'arrête de me débattre, mon père garde cependant ses mains sur mes épaules, dans un signe protecteur. J'ai tellement honte que je me remets à fixer le sol, jusqu'à ce que j'entende la voix grave de mon père s'adresser à l'homme en face de nous. En réalité, nous allons plutôt parler des papiers à signer pour changer Adélie d'école. Nous aurions dû le faire plus tôt, il est clair que votre établissement manque cruellement de sécurité et de discipline, autant vos élèves que vos professeurs. Si deux garçons peuvent sauvagement attaquer une jeune fille sans qu'aucune reproche ne leur ait fait, c'est que cette école est pire que ce que je pensais. Nous en reparlerons très bientôt, il faut que j'aille faire examiner les blessures de ma fille, ce garçon est tellement sale qu'il y a peut-être infection. Ai-je déjà dit à quel point j'aime mon père ? A ce moment même, c'est mon héros.



C'est dur, froid et plat. C'est tout l'opposé d'un homme et pourtant cela le représente maintenant. J'ai du mal à la regarder en face, cette pierre tombale sous laquelle mon père repose désormais. Les larmes me montent aux yeux et quelque chose se brise de nouveau en moi, je n'aurais pas dû venir, ce n'était pas une bonne idée. Je me lève difficilement, secouée par les sanglots. Je détache mon regard des mots " Mari dévoué, père bien aimé ", c'est trop difficile. Mes genoux tremblent et des mains chaudes viennent se poser sur mes épaules, elles me soutiennent et m'empêche de tomber à nouveau, encore et encore. Le trajet sera long, mais je te retrouverais, papa. Une promesse adressée au ciel, un au revoir. Il y a quelques mois, ma vie a basculé, bien qu'elle n'ait jamais été bien tendre avec moi, elle m'a pris ce que j'avais de plus cher. L'amour de mon père, sa présence, son soutien. C'était mon pilier et sans lui je ne me reconnais plus. Ma mère et moi nous nous éloignons et je ne peux rien faire pour l'en empêcher, le chagrin est trop lourd à porter. Je m'enfonce dans la solitude et le silence de jour en jour, je sais qu'il faut que ça cesse. C'est la première fois depuis longtemps que nous passons plus de cinq minutes ensemble et c'est aussi la journée la plus pénible que j'ai eu à vivre jusqu'à maintenant. Pourtant, des journées ou rien ne va j'en ai vécus une paires. Nous sortons du cimetière, les mains de ma mère toujours sur mes épaules, les larmes ne sèchent pas, j'ai envie de vomir. Elle me prend dans ses bras et au bout de quelques minutes, m'éloigne à nouveau. J'aimerais dire que cette étreinte m'a réconfortée, mais ça n'a rien changé, je me sens toujours aussi mal. Viens, on va aller boire un chocolat chaud ça va nous faire du bien. Nous sommes en plein hiver et les températures ont chutés, je pense aussi qu'un chocolat ne serait pas de refus. Je souffle plusieurs fois pour faire cesser le flot de larmes qui continue de couler le long de mes joues, j'essaye de penser à quelque chose de joyeux, sauf que rien ne vient. Je range tous mes soucis de côtés et arrête de pleurer, j'essuie mon visage à l'aide de ma manche (qui est maintenant trempée) avant d'entrer dans le petit salon de thé à l'ambiance cosy au bout de la rue. J'aime cet endroit, il est accueillant et chaleureux, avec ses fauteuils couverts de couettes duveteuses et son feu qui brûle dans l'ancienne cheminée. On se croirait chez nous, blottis dans le canapé, c'est agréable et ça me fait du bien. La serveuse vient prendre notre commande (deux chocolats chauds avec supplément marshmallow) et une fois partie, le silence s'installe, gênant. Nous ne savons pas quoi nous dire, il n'y a plus papa pour lancer un sujet de conversation sur lequel nous bavarderions sans retenue. Sa perte a bouleversé notre équilibre et sans lui notre trio devient un duo sans saveur, il n'a plus aucune chance. Le chagrin me comprime la poitrine depuis cette fameuse nuit, il m'engloutit tout entière et j'ai peur de ne jamais refaire surface, il y a des jours ou j'aimerais mourir pour le rejoindre, mais je me ressaisis et le lendemain et une nouvelle journée de douleur. Je sais que ma mère ressent la même chose, mais j'ai du mal à partager ma peine, elle reste bloquée dans mon coeur. Je vois bien qu'elle fait des efforts pour communiquer avec moi et en plus, elle m'a accompagnée aujourd'hui alors qu'elle va déjà au cimetière trois fois par semaine. Jusqu'à ce matin, je n'avais pas eu le courage d'y mettre un pied. Je sais que mon père désapprouverait mon comportement envers maman et c'est pour ça que je vais faire un effort. A partir de maintenant, je décides que l'après papa commence, même si je ne l'oublierais jamais. Finalement, ce n'était pas une si mauvaise idée de venir le voir. Tu as fait des nouvelles créations, dernièrement ? Ma mère tient une petite boutique de dragées en centre-ville, comme c'est la seule, elle marche plutôt bien. Elle fait des créations originales qui la démarquent des ventes par internet. C'est vraiment très joli ce qu'elle fait et je ne dis pas ça parce que c'est ma mère..



Les premières notes de la chanson suivante m'ont rendue folle, déchaînée et incontrôlable. J'ai commencé à me déhancher et à danser comme jamais je n'aurais osé le faire auparavant. Je n'ai plus aucune retenue, l'alcool qui coule dans mon sang pour la première fois a agis sur moi comme si j'avais fumé trois paquets de cigarettes à la suite. C'est complètement dingue. Je me rends bien compte que ma façon de danser excite les gars autour de moi encore plus que ma mini-jupe (ou alors est-ce l'ensemble des deux ?), mais je m'en fiche, au contraire j'en joue. Le garçon derrière moi me pelote, mais pas comme un pervers, juste comme un mec qui n'a pas envie de repartir seul. C'est agréable. En début de soirée j'étais là, à distribuer de petites tapes à tour de bras à chaque main qui se posaient sur moi et maintenant, j'en savoure la chaleur, quitte à me coller contre le torse du premier venu. Entre deux coups de hanche, j'ai tourné la tête pour le regarder et je le trouve fichtrement canon, pour un chauve. Je ne pensais pas pouvoir séduire un jour un mec aussi musclé, même s'il n'y a rien de romantique dans ce qu'on fait, je me sens désirée. Bien que j'ai détesté Mikaela tout du long de la route pour m'avoir collé un accoutrement pareil, indécent, je la bénis presque en cet instant. Mon débardeur échancré laisse apparaître mon soutif à dentelle noir, associé à ma mini-jupe en cuir noir également, l'ensemble fait sexy et dévergondée. Forcément, il fait tourner toutes les têtes. Quand la musique a changé, j'ai eu la gorge sèche. Je me suis décollée à regret de mon bel apollon. En boite, ils augmentent toujours la chaleur pour nous pousser au bar et c'est ce que j'ai fait. Je me suis installée sur un tabouret et j'ai commandé un cocktail bien corsé avec ma fausse carte d'identité. C'est Mikaela qui me l'a donné, elle et moi sommes des amies, ou pas, je ne sais pas encore comment prendre notre relation. Je le sent avant de l'entendre, son regard me chauffe la nuque et fait grimper quelque chose en moi, ou peut-être que j'imagine tout ça car je ne suis pas dans mon état normal et que j'ai des besoins nouveaux à combler. Il a glissé un billet au barman quand celui-ci m'a tendu mon verre, j'ai souri. Ce n'est pas la première fois de la soirée qu'on m'offre un verre, mais j'ai vu plus subtil. Je lui glisse un regard et je bois une gorgée, sans le remercier. Des nombreux conseils de mon amie, j'ai surtout retenu qu'il faut jouer la nana inaccessible. Il a souri à son tour et il est rentré dans mon jeu. Enfin, c'est ce que je pensais. Je t'ai vu danser avec ta copine tout à l'heure, à vous deux vous attirez tous les regards, les autres filles font pâles figure à côté. J'ai ri, pitoyable. Une approche plus que ratée. Il a vu qu'il s'était planté et a essayé de rattraper le coup, mais il n'a fait que s'enfoncer encore plus. Au fait, c'est bien ta copine ? Parce-qu'elle est vraiment jolie. Je me suis tournée vers lui et je suis descendue de mon tabouret, la situation devenant trop ridicule, surtout pour lui. J'ai haussé le menton comme les fille à papa dans les séries télé et l'ai regardé d'un air hautain. Si c'est ça ta technique de drague, ça craint, la beauté ne fait pas tout, mec. Je suis partie, roulant du cul pour qu'il matte ce qu'il venait de perdre. De toute façon, c'est hors de question que je donne ma virginité à un looser pareil. J'en fais pas tout un plat non plus, tout ce que je demande c'est un mec qui sache y faire pour me dépuceler. Il parait que la première fois des mecs ça dure deux secondes, très peu pour moi, j'ai besoin qu'on me vend du rêve. On m'a pourtant dit que les meilleurs chauds lapins se trouvent en boîte de nuit. Mon enthousiasme est retombé comme un flan, impossible de me concentrer sur les regards lubriques des mecs présents sur la piste, je suis en colère contre ce type au bar. Si c'était Mikaela qu'il voulait, pourquoi venir me brancher, moi ? J'ai l'air d'une entremetteuse habillée comme ça ? Ma tenue crie "prend-moi" et ce pauvre mec ne trouve qu'à faire des compliments sur une autre fille ? Si vous voulez mon avis, les hommes d'aujourd'hui ne sont plus à la hauteur de leur réputation. Pourquoi je ne deviendrais pas lesbienne moi ? Je quitte la boite sans un regard vers mon beau chauve musclé, qui est déjà passé à autre chose.



Le soleil chauffe ma peau et caresse mon visage, il n'atteint pas mes yeux, cachés par mes lunettes de soleil hors de prix. Je touche ma serviette du bout des doigts, faisant tout mon possible pour paraitre endormie tandis que j'observe la bande de garçons installés à quelques mètres de moi. J'entends leur conversation, j'écoute attentivement, chaque détail m'intéresse. Il est là, lui aussi allongé sur sa serviette, sa peau bronzée jurant avec son visage rouge. Son coup de soleil date de plusieurs jours, je le sais car, ce n'est pas la première fois que je le vois. J'essaie de me convaincre que je viens à la plage pour profiter de mes vacances, mais je sais que c'est faux, je viens pour avoir une chance de l'apercevoir, lui. Je ne sais pas pourquoi je suis autant attachée à un inconnu, même si j'ai l'impression de le connaître dans les moindres détails. Je ne suis pas dégueulasse à regarder, je me trouve même plutôt belle, je pourrais aller le voir et le draguer, comme je vois certaines filles le faire. Sauf que je ne suis pas comme la plupart des filles, parce que inconsciemment, je m'arrange pour toujours tout gâché. Je ne suis pas assez bien pour lui, je suis mauvaise pour les autres, j'ai un caractère difficile et malgré tous mes efforts, mes tentatives pour nouer des liens avec les autres ce sont toutes soldés par des échecs. Le souvenir de Mikaela est encore douloureux, même si je sais que cette amitié n'aurait de toute façon durée qu'un temps, je m'en veux d'avoir eu un comportement exécrable, lui en faisant voir de toutes les couleurs avec mes sauts d'humeur. Depuis, je n'ai plus été aussi proche de quelqu'un, même si les groupes d'amis me rendent jalouse et me font envie, je suis beaucoup mieux toute seule. Pour noyer ma solitude, je fais du shopping, c'est un de mes sports favoris désormais depuis que j'ai arrêté les sorties en boite. De toute façon j'y allais pour perdre ma virginité et ce n'est jamais arrivé, maintenant je suis passée à autre chose. Parfois je me fais la réflexion que de l'extérieur, je dois ressembler à une gamine pourrie gâtée, sauf que maintenant je suis une adulte. Je suis majeure et libre de faire ce que je veux, même si je vis toujours chez ma mère. Entre elle et moi c'est parfois tendu, mais nous nous réconcilions toujours. Nous nous soutenons l'une l'autre depuis des années maintenant et je ne me sens pas prête à l'abandonner elle aussi et je crois qu'elle n'est pas prête non plus. Je me remets à épier la conversation de la petite bande de mec, histoire d'être au courant des derniers ragots qui concernent ma petite ville. Tu es au courant pour ce jeu là, Nerve ? Il paraît que ça fait un carton et que c'est du délire ! Oui, moi aussi j'en ai entendu vaguement parlé, je ne pensais pas que c'était aussi connu que ça. Le garçon sur lequel je bave depuis des jours sourit à cette question. Ça me fait fondre, quand est-ce que je suis devenue aussi mielleuse ? Quoi ? Dit moi pas que tu joues ? Je ne fais plus attention à faire semblant de dormir, concentrée sur la conversation, attendant une réponse, fixant les lèvres de mon beau comme un alcoolique regarde un verre de whisky. Il rit et c'est le plus beau son que j'entends de la journée. T'as un train de retard, mon pote. Ouais, je suis un player. Mon cœur rate un battement, alors comme cela il participe à ce jeu ? Intéressant, je devrais peut-être me renseigner un peu plus sur cette histoire de Watcher, finalement..

_________________
Pourquoi s’emmerder ? ♒︎ Perdre quelqu’un ce n’est pas quelque chose d’anodin... Ça nous rappelle en permanence que la vie ne tient qu’à un fil. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : Blondie ~ neondemon
Célébrité : Lily Collins
Messages : 281
Personnalités : Lilith Swanson
Particularités :
« They say crazy shit and we make it happens. Deal with it. »
Présence RP : {3/7 jours} 0/4 ~ Waël, Liesel, Dylan, (Lev)
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 13:08

Annaaaaaa !
Bienvenue par ici & bon courage pour ta fichette

Ne t'en fais pas, le rp c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas

_________________

   
This is not a fairytale. This is not a dream. This is just a game. You play or you watch. You win or you lose. But never forget, this is just a game. Mummy knows how to make you wish and win. Mummy loves you. ©️ NERVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : morfine (ava)
Célébrité : Dave Franco
Messages : 133
Personnalités : Oscar le nouveau testiculé
Présence RP : 7/7 sur le forum, variable en RP
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 13:27

Bienvenuuuuuue I love you

_________________

J'avais tout, sauf l'essentiel. La vérité, c'est que je m'ennuyais dans la vie. Il me manquait quelqu'un avec qui partager ce succès. Une âme sœur, une complice, une partenaire. — Guillaume Musso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Welcome to NERVE
Célébrité : Katie Cassidy
Messages : 55
Particularités :
Présence RP : .
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 14:24

Bienvenue

_________________
I'm not here for your entertainment you don't really want to mess with me tonight, just stop and take a second I was fine before you walked into my life cause you know it's over before it began ©️ signature by anaëlle.
You and your hand tonight


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 15:55

Anna
Bienvenue Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I don't need this game
Crédits : blondie
Célébrité : Stephen amell
Messages : 148
Personnalités : Adam
Particularités : - etait fiancé à une bombe
- a trompé sa fiancé avec une autre et essaye de recommencer
- s'est fait tabasser il ya quelques années et il a encore honte de le dire aujourd'hui et il déteste qu'on le touche.
- il perdu un bébé
- il adore son job et déteste le club de strip ( il y va que pour ses clients)
- son partenaire veut exploiter le filon qu'est nerve, il ne veut pas.
Présence RP : Limitée, me mp.
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 16:45

Bienvenue x)

_________________

are you ready to follow ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : wildbeast.
Célébrité : Emily Didonato
Messages : 39
Particularités :
♦️ Elle passe énormément de temps au travail.
♦️ Elle a fait une fausse couche, c'est en partie à cause de ça que ça ne va plus avec Adrian.
Présence RP : tous les jours !
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 17:10

Bienvenuuuue

_________________
Ne pleurez pas votre passé car il s’est enfui à jamais. Ne craignez pas votre avenir car il n’existe pas encore. Vivez votre présent et rendez le magnifique pour vous en souvenir à jamais. ▵ ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Ven 30 Sep - 17:28

Bon choix de vava^^
Bienvenue parmi nous Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I don't need this game
Crédits : effet mer.
Célébrité : Daniel Bederov
Messages : 151
Personnalités : Cameron, uniquement.
Présence RP : Disponible
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Sam 1 Oct - 10:17

Bienvenue parmi nous! Si t'as besoin de cobaye pour tes études de l'anatomie masculine, fais moi signe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : LUX & NEONDEMON
Célébrité : Tuppence Middleton
Messages : 30
Particularités :

Présence RP : 3/7
Je suis : un joueur qui est trop surbooké
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Sam 1 Oct - 10:37

Bienvenue

_________________


I can't take it. Go on and yell. Scream like you mean it. The drywall won't tell. — Sleeperstar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : .Cranberry
Célébrité : Anna Kendrick
Messages : 14
Particularités :

SOURIS PLUS SOUVENT
RIS PLUS FORT
VIS PLUS LONGTEMPS

Présence RP : 4/10j
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Sam 1 Oct - 10:55

Merci à tous !
Cleona j'espère que tu as raison ^^
Cameron fais attention je peux te prendre au mot

_________________
Pourquoi s’emmerder ? ♒︎ Perdre quelqu’un ce n’est pas quelque chose d’anodin... Ça nous rappelle en permanence que la vie ne tient qu’à un fil. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You may have heard of me
Crédits : wild heart(avatar), neon demon (signature)
Célébrité : maia mitchell
Messages : 114
Particularités :
Présence RP : (3/4) elijah ; jude ; cameron (defi)
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Sam 1 Oct - 11:37

bienvenue

_________________

She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Sam 1 Oct - 18:29

Bienvenue bella Bien entendu on sera ravi de RP avec toi pour que tu remontes sur le vélo (ok ça veut rien dire) N'hésite pas une seule seconde si tu as des questions ! Et bon courage pour terminer ta fiche de présentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I hate this game
Crédits : paper.moon & tumblr
Célébrité : Kendall Jenner
Messages : 261
Particularités :
Présence RP : 0/4 : overbookée
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   Dim 2 Oct - 19:32

Bienvenue sur le forum, et bon courage pour ce qu'il reste de ta fiche

_________________

ONE START, ONE HEART, ONE LIFE TO LIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !   

Revenir en haut Aller en bas
 
ADELIE ▬ C'est comme une télé-réalité !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Hotspots, objets (comme à chaque fois)
» figurine blood bowl sur internet (comme des troll de glace.)
» T'as quoi comme caisse ?????

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Level UP :: Are you a watcher or a player ? :: Présentations validées-
Sauter vers: