AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm coming in (céleste)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I don't need this game
Crédits : BABINE. (avatar)
Célébrité : Bill Skarsgard
Messages : 34
Particularités :
only boys play games,
men use hands

Présence RP : indisponible pour le moment
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: I'm coming in (céleste)   Sam 1 Oct - 0:57



CÉLESTE & KONSTANTIN
I'm coming in Getting under your skin

Une fois de plus, du babysitting. Ressement il y a eut uen mise à jour sur le système et le patron en avait été inquité. Il voulait absolument que tout soit parfait, que tout fonctionne correctement, que personne n'entrerait dans nos systèmes. Moi je ne m'en inquiétait jamais puisque je n'approchais plus un ordinateur depuis longtemps. Tout mes dossiers, tout ce que j'avais à faire, c'était sur papier. Mes doigts n'avait pas connu les fleurs d'un clavier depuis tellement longtemps, on aurait dit que j'étais en cure de cette drogue. Car oui, pour moi c'était bel et bien une drogue. C'était barbant, mais quand il me le demandait, je ne pouvais pas lui dire autre chose que oui. Une fois de plus j'allais devoir surveiller cette fille de la compagnie de cyber-sécurité. N'ayant pas des activités des plus nette dans cette compagnie, j'allais devoir la suivre partout dans l'établissement. Hors de question qu'elle mette son nez n'importe où. Elle allait avoir accès à un de nos bureaux. Il fallait bien limité les accès pour ne pas avoir de cadavre sous les bras.

Par chance, c'était la même demoiselle que la fois précédente. C'était l'installatrice même du programme. Je n'avais plus cette première méfiance. Celle qui vous rend agressif au simple mouvement brusque. J'étais plus calme et je pouvais facilement me détacher de sa présence. J'étais dehors, cigarette entre les lèvres et je fixais au loin. J'avais l'air du mec un peu trop à l'aise face à un premier rendez-vous. Pourtant c'était loin d'être ça. Je faisais mon boulot, c'est tout. Les dernières cendres heurtent le sol et j'entre à nouveau dans la bâtisse. C'est à ce moment que je la croise du regard. Elle me faisait dos, mais c'était bien elle. Je ne l'ai peut-être pas vu énormément, mais je saurais la reconnaître entre mille. Pourquoi ? Là est la question et je ne chercherai pas à trouver la réponse. Je le sais et ça s'arrête là. Je m'en approche et passe près d'elle, même trop près. Je frôle son corps et sans même la regarder, je lui fait signe de me suivre. « Tu connais la rengaine, suis-moi. » Je ne la regarde pas, je me dirige vers l'ascenseur et reste au silence tout le trajet jusqu'à ce qu'on se retrouve près du bureau. Je me tourne vers elle et croise son regard, froid, passif, vide. J'ouvre la porte et lui fait signe d'entrer. Elle savait ce qu'elle avait à faire. J'observe hors de la pièce un moment et referme la porte derrière nous et m’adosse contre cette dernière. Je croise les bras et pousse un soupire. Je n'avais aucune idée de combien de temps je disposais pour cette... comment dire. Mission ? Je reste immobile, silencieux, comme toujours, complètement détaché d'elle, de la situation.
code by Chocolate cookie


_________________
Break and enter into his house Flicking my cigarette Blowing smoke silhouettes Only other killer is doubt It can poison my youth But my body's immune Boy has got a gun for a mouth Thinking he can shoot me down Say goodbye and turn around — kiss kiss bang bang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : (avatar) PAPER.MOON + (signature) WILD HEART
Célébrité : juno temple
Messages : 63
Particularités :
Présence RP : 4/7
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: I'm coming in (céleste)   Mar 4 Oct - 12:48

i'm coming in
konstantin & céleste

Le patron de Céleste était une personne quelque peu attipique. En effet, il ne l'avait pas engagé pour la seule raison qu'elle ait pu pénéter leur système avec tant de facilité, mais parce que de toute évidence, ça ne lui avait posé aucun problème d'éthique. Contrairement à lui qui n'assumait pas l'idée de se mouiller et donc de tremper dans des trucs louches. Ainsi Céleste était donc toute désignée pour s'occuper du "département criminelle" de l'agence. Elle avait donc la charge de tout les clients peu recommandable. Et elle avait justement un rendez-vous de routine avec l'un d'eux aujourd'hui. Un simple check-up et une mise à jpur du logiciel de sécurité. Ce client là, elle n'avait jamais de contact avec lui directement, si ce n'est la première fis où elle était venu et où il l'avait menacé si jamais quoi que ce soit sortait d'ici. Céleste avait toujours à faire à son "homme de main". C'était un garçon, surement pas beaucoup plus vieux qu'elle.

Elle s'était rendue au rendez-vous en voiture, elle changea donc sa paire de basket pour une paire de talons hauts avant de sortir de la voiture et d'attraper son sac sur la plage arrière. Elle pénétra ensuite sans trop de difficulté dans le bâtiment : elle commençait à être un peu connu et reconnu par les plus anciens employés.  Elle patienta quelques minutes en discutant par SMS avec une amie avant qu'on l'interpelle. Elle rangea son téléphone portable et suivit l'odeur de tabac froid et de parfum qui caractérisé l'homme de main. Elle ne put s'empêcher de regarder au niveau de sa ceinture, où elle comprit que la crosse d'une arme dépasser.

Elle s'installa devant l'ordinateur pendant qu'il fermait la porte derrière eux. A partir de là, elle l'observa quelques secondes, comme à son habitude. Elle n'aurait su dire ce qui la poussait à faire cela : le regard froid et pénétrant qu'il ne posait jamais sur elle? Elle se mordit la lèvre en observant la forme de sa machoire ; mais elle finit par reprendre ses esprits et installer tout son petit matériel devant elle. Elle termina en sortant son paquet de cigarette.  « Je peux fumer à l'intérieur? » demanda-t-elle, de sa voix douce. Elle en prit qu'elle posa entre ses lèvres, et lui en proposa uneà lui aussi. Elle attendit sa réponse en faisant rouler le cylindre entre ses lèvres, y laissant une marque de rouge à lèvre rouge vif. Enfin, sans plus attendre, elle commença a manipulation de l'ordinateur. Elle enfila une paire de lunette à monture fine et se concentra. Puis, elle tenta quelque chose :  « Vous ne voudriez pas vous rapprocher? ça me fait toujours bizarre que vous surveilliez de loin comme ça. » Elle tentait une approche. Le visage torturé de son "baby-sitter" lui donnait envie de comprendre, de savoir ; et la curiosité de Céleste était sans limite. Elle ne s'arrêterait pas tant qu'elle n'aurait pas trouvé pourquoi, comment, et surtout, si elle pouvait l'aider. Elle lui adressa un sourire, l'invitant à s’asseoir sur la chaise à côté de la sienne.



© Gasmask

_________________
be cool.
In the shadow of your heart, Elle était belle comme un enfer avec ses yeux bleus d'insomnie.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : BABINE. (avatar)
Célébrité : Bill Skarsgard
Messages : 34
Particularités :
only boys play games,
men use hands

Présence RP : indisponible pour le moment
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: I'm coming in (céleste)   Mar 11 Oct - 20:17



CÉLESTE & KONSTANTIN
I'm coming in Getting under your skin

Je vous ai parlé de mon patron? Non, je ne crois pas. Ce n'est pas une personne facile à abborder et il faut dire qu'il est rare que quelqu'un lui fasse face. Il ne se montre pas à n'importe qui, pas à n'importe quel employé non plus. Alors se montrer à une fille engagée de l'extérieur, j'en donnerais ma tête à couper ! Il ne le ferait sûrement jamais. Bon, d'accord, excepté si cette personne est approuvé par l'un de ses chers employés. Même là, c'est plutôt rare. Mon patron a une façon bien à lui de choisir ses employés. Il connait beaucoup sur eux et connait même leurs secrets les plus profond. Tout ça pour s'assurer que leur travail soit bien fait et qu'il est un moyen de pression sur eux. Il faut dire qu'il était tout de même choyé avec moi, moi qui ne parle que très rarement et qui fait son travail sans broncher, même ce qui est insupportable.

C'Est bien pourquoi je me retrouvais à surveiller cette blondinette. J'avouerai que je ne supporte pas la compagnie des jeunes femmes. Pourquoi ? Ô mais quelle question! J'avoue, c'est une excellente question. Pour être honnête, je l'ignore. Peut-être parce que j'ai une femme dans ma vie et que c'est déjà assez compliqué comme ça, je n'ai pas besoin d'une autre pour venir mettre le bordel dans ma vie. Je sais pas pourquoi, mais la présence de cette employée de sécurité m'était en quelque sorte plus insupportable que d'autre. Je ne sais pas ce qu'il y avait dans sa présence, dans sa prestance, mais j'avais de la difficulté à rester près d'elle. Je gardais toujours une distance assez grande enter nous. Par, ironiquement, sécurité je me tiens constamment de l'autre côté de la pièce. Elle dégage quelque chose d'étrange et je ne saurais dire ce qu'elle dégage exactement, mais c'est intrigant. Je ne devrais pas m'y laisser prendre.

Puis sa voix me sort de ma tête. Je n'avais pas l'habitude d’interagir avec les visiteurs. J'ai levé les yeux vers elle avec cette cigarette entre les lèvres. J'arque un sourcil et croise les bras contre mon torse. Je lève une main vers elle. « Tu crois sérieusement que c'est possible? » Je pousse un léger grognement et lui faisant signe de ce débarrasser de ce cadavre. Comme à mon habitude, j'étais froid, à la limite de l'arrogance, mais c'est comme ça que je suis. Je baisse les yeux à nouveau repartant dans ma tête. Je n'ai pas le temps de m'attarder à ce qu'elle fait. Elle fait son boulot, je fais le mien ! Elle m'adresse à nouveau la parole et je pousse un soupire. Je me redresse et passe ma main dans mes cheveux. Mon regard croise le sien derrière ses verres de lunette. Je fige un moment, je ne m'étais jamais rendu compte qu'elle portait des lunettes! Avec réticence, je finis par m'approcher et j'agrippe la chaise près d'elle. Je la lève dans les airs et contourne le bureau. Je la pose bruyamment devant ce dernier avant de m'y laisser tomber. Je lui jet un regard. « Ça te va comme ça? » Je n'avais pas vraiment envie, du moins, je n'en ai jamais vraiment envie, d'être près de quelqu'un. Je me cale dos conter la chaise et lève les jambes pour poser mes pieds contre le bureau. Je la regarde. Je la fixe même. Complètement l'opposé de ce que je faisais.
code by Chocolate cookie


_________________
Break and enter into his house Flicking my cigarette Blowing smoke silhouettes Only other killer is doubt It can poison my youth But my body's immune Boy has got a gun for a mouth Thinking he can shoot me down Say goodbye and turn around — kiss kiss bang bang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : (avatar) PAPER.MOON + (signature) WILD HEART
Célébrité : juno temple
Messages : 63
Particularités :
Présence RP : 4/7
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: I'm coming in (céleste)   Mar 18 Oct - 13:45

i'm coming in
konstantin & céleste

La cigarette roula entre ses lèvres avant qu'elle ne la repose dans son paquet. Mais elle mourait envie de l'allumer juste sous son nez, pour voir comment il pourrait réagir. Mais au regard sombre et froid qu'il lui lançait, elle comprenait bien que ça ne se passerait pas forcément très bien pour elle si elle osait une provocation dans ce type. Pourtant, elle garda l'idée de s'en griller une dans le coin de la tête. De toute façon, la connaissant, elle finirait par en allumer une machinalement comme elle le faisait toujours en travaillant. Elle l'observe s'approcher et se placer face à elle, relevant le nez de l'ordinateur le temps qu'il s'installe. Il est grand, elle le remarque bien quand il installe ses pieds sur le bord du bureau. Tout en jambe, mais grand quand même. « On se tutoie maintenant?» railla-t-elle, un peu malgré elle. Elle avait fait l'effort de le considérer comme supérieur puisqu'il était "chez lui" ici. Mais elle n'appréciait pas tellement qu'il la tutoie, c'était familier et ils ne se connaissaient pas.

Elle cessa de lui accorder son attention durant quelques minutes où elle pianota frénétiquement, cliquant ça et là pour faire un check-up complet. Elle lança ensuite un petit logiciel lui permettant de détecter les potentiels failles ou même leur tentative, afin de cibler d'éventuel problème. Ceci fait, elle se leva en attrapant le paquet de cigarette qu'elle avait délaissé pour se diriger vers la fenêtre qu'elle ouvrit pour s'y pencher. Elle alluma une clope, tirant avidement dessus. Puis elle recracha la fumée dehors. Elle était à la fois respectueuse et en même temps, elle faisait clairement quelque chose qu'il lui avait interdit. « Tu travailles depuis combien de temps pour ce type? » lui demanda-t-elle, sans le regarder d'abord. Enfin, elle se tourna vers lui, appuyant négligemment ses coudes contre l’embrasure de la fenêtre. Elle adopta une position de défi, fumant ouvertement sa cigarette en attendant une réponse. Ce n'était pas vraiment un jeu, elle voulait juste le cerner, voir si il avait des failles qu'elle pourrait exploiter pour satisfaire sa curiosité. Mais d'apparence, il était si froid et si distant, qu'elle se demanda si même elle pourrait le laisser aller à une confidence. Il semblait si loin. Et curieusement, elle mourait d'envie de le toucher. De caresser sa joue pale et de passer ses doigts dans ses cheveux. Elle avait envie de serrer ce visage torturé contre sa poitrine en le berçant de paroles apaisantes. Cependant, elle sortie de sa rêverie solitaire, se demandant s'il l'avait vu en train de rêver à autre chose. Elle balança le mégot par la fenêtre, un air mutin sur le visage. Puis, elle reprit sa place, le scan étant achevé. « Bon, il n'y a eu aucune tentative de piratage de donner, ou en tout cas pas assez puissante pour craquer le logiciel. Je vais quand même booster la capacité, on ne sait jamais. » Elle ne savait pas bien pourquoi elle expliquait ce qu'elle faisait, mais elle avait besoin de meubler. Elle regretta qu'il ait posé ses jambes sur le bureau, elle aurait pu tenter une approche plus suggestive, en le draguant légèrement, en caressant son mollet sous la table. La drague était parfois un bon moyen de se mettre quelqu'un dans la poche et de l’amener à parler. Tout les moyens étaient bons. C'était bientôt la fin de matinée, et elle eut une idée. « Tu viendrais déjeuner avec moi ce midi ? » Elle était quasiment certaine qu'ils avaient presque le même âge, cela semblerait-il si étrange qu'ils se voient autour d'un déjeuner? Seul tout les deux? Oui, c'était certainement très étrange. Mais elle tenta de lui faire avaler la pilule, ou en tout cas de le faire accepter, avec un sourire qu'elle voulait sincère mais qui avait un air aguicheur après sa proposition.  



© Gasmask

_________________
be cool.
In the shadow of your heart, Elle était belle comme un enfer avec ses yeux bleus d'insomnie.❞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: I'm coming in (céleste)   

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm coming in (céleste)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Lorwels :: Crown Heights-
Sauter vers: