AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 El sol que nace y el día que muere (camiel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : (c) eylika
Célébrité : Chloe Norgaard
Messages : 786
Personnalités : Que moi ♥
Particularités :

Sharpened by hate.
Strengthened by love.

Présence RP : J'ai eu les yeux plus gros que le ventre.
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: El sol que nace y el día que muere (camiel)   Dim 2 Oct - 19:49

el sol y el día
Cameron & Liesel
Tu no puedes comprar el viento. Tu no puedes comprar el sol. Tu no puedes comprar la lluvia. Tu no puedes comprar el calor. Tu no puedes comprar las nubes. Tu no puedes comprar los colores. Tu no puedes comprar mi alegría. Tu no puedes comprar mis dolores.

  Soirée libre, après une longue journée harassante aux écuries. Pour une fois, Liesel avait pu s’occuper de Calendar Girl, un long moment, assez pour se sentir détendue… Jusqu’à ce qu’elle doive rentrer à la maison, seule, et trouver l’appartement plongé dans le noir. Dylan travaillait ce soir mais Liesel ne se sentait pas de passer la soirée sous ses draps, dans son lit, à manger de la Ben & Jerry’s et pleurer sur Lyana qui l’avait abandonnée pour aller faire des études (bon en vrai elle trouvait cette décision incroyablement courageuse et ne lui en voulait pas le moins du monde) et sa relation avec Callahan qui s’étiolait plus que prévu, sans pour autant vouloir la laisser sans sentiments. Il y avait aussi Elly, de l’autre côté de la porte, qui vivait comme un rat mort, mais elle n’avait pas envie de penser à elle. Elle avait déposé rapidement ses affaires, pris une douche pour essayer de se débarrasser de l’odeur des écuries – autant elle adulait cette odeur, autant elle savait qu’elle pouvait incommoder certains autres – et s’était changée. Dylan, sa colocataire, travaillait au Ape & Bird et c’était presque devenu son bar préféré depuis qu’elle y passait de nombreuses soirées. Ce soir encore, elle avait de l’argent à boire – et elle avait aussi l’espoir que quelqu’un l’inviterait mais bon, elle préférait ne pas trop s’avancer à ce propos. Petit pull beige, jupe noire à paillettes aux volets arc-en-ciel, bottines ambrées… Comme d’habitude quoi. Elle attrapa son sac et se glissa en dehors de chez elle, ravie d’avoir un peu d’animation dans sa vie ce soir.

Le Ape commençait lentement à scintiller en ce jeudi soir. Les étudiants sortaient tous ce jour-là et Liesel continuait, même après toutes ces années, à se demander pourquoi. Le vendredi était une soirée bien plus intéressante pour sortir… Mais bref, ça ne la regardait pas après tout, et elle n’avait même jamais été étudiante. Elle entra dans le bar, se fraya un chemin vers le bar entre les corps suintant les hormones. Elle s’assit sur l’un des sièges haut, se demandant ce qu’elle allait commander ce soir. Elle jeta quelques regards ici et là, jusqu’à ce que ses prunelles se posent sur un garçon qu’elle connaissait bien, qu’elle avait appris à côtoyer et aussi à apprécier, et qui arrivait passablement bien à la distraire quand elle était démotivée, comme ce genre de soir. Cameron. Le barman qui l’avait accueillie le premier soir où elle ne savait pas où aller, quand sa bague mordait encore trop profondément son doigt pour qu’elle se sente véritablement à l’aise. Ils avaient ensuite discuté, discuté, et discuté encore, jusqu’à ce qu’elle le considère presque comme un ami. Presque, parce que tous ses amis finissaient fondamentalement par la trahir ou la décevoir, alors elle attendait encore le jour où Cameron passerait cette étape. « Hey beau gosse, t’as le temps pour prendre une pause ? jeta-t-elle au-dessus de la musique bien trop forte à son goût. » Enfin ça venait surtout de son inconfort flagrant en présence de niveaux sonores trop élevés. « Au pire je te kidnappe donc c’est pareil, ajouta-t-elle ne lui faisant un clin d’œil. » Elle avait tellement bu dans ce lieu qu’elle irait sinon faire un petit coucou au manager qui lui accorderait forcément sa pause. « Même si je veux bien que tu me serves un petit cocktail avant. Ce qui te plairait. » Liesel savait que Dylan ne finirait pas ses numéros avant un long moment alors elle avait bien le temps de discuter avec le jeune homme, si toutefois celui-ci était intéressé par la proposition.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
El sol que nace y el día que muere (camiel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Lorwels :: Diamond Gate :: Ape & Bird-
Sauter vers: