AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une soirée sous le thème du silence (konny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I don't need this game
Crédits : Merenwen ♣ tumblr
Célébrité : Alycia Debnam Carey
Messages : 29
Personnalités : Un seul compte ça suffit ^^
Particularités :


Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau. (jeux d'enfants)


Présence RP : 4/7
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Une soirée sous le thème du silence (konny)   Mar 11 Oct - 22:35


Une soirée sous le thème du silence
Reine & Konny


Je rentre dans l'appartement après une journée de dur labeur ... enfin ... dur labeur. C'est assez vite dit. J'étais à mon travail au comic shop cette après-midi après un dépannage informatique le matin. J'avais passé l'après-midi à sourire aux clients, à penser à tout. Sauf à mon frère. Sauf même, à mon copain. Le regard dans le vide, fatiguée, je m'avance vers le frigo pour y déposer les courses faites il y a plusieurs minutes, donc juste après mon travail. Le sourire fait place à ce visage fantomatique qui, trône désormais sur mon visage. Je ne sais plus quoi faire. Dois-je hurler ? Encore ? Certainement. Ou pas, je ne sais plus. Adam me garantie que je suis tomber sur le mauvais numéro, il a p'tet raison, faut dire que lui, en a connu des nanas, il a 36 piges, deux mômes, une nana suicidée. C'est pas la joie pour lui. C'est un protecteur, il veille au grain, je passe des fois le voir après le boulot ou avant, ça dépend. J'aime bien ses gosses, ils me rappellent Ulysse et moi plus jeune.

Ulysse. Le cœur gros, je ferme le frigo et soupire. Je grogne pour moi, je sais que j'suis seule, car après avoir poussé la porte et hurlé un C'est moi !!! personne m'a répondu. Posant mes mains sur mon visage, je m'étire, gardant ces mains sur le visage tout en l'étirant, puis, je lâche la pression et laisse mes bras ballant. Je soupire. D'un roulement d'yeux, je prend le dernier sachet : mon shopping. J'avais acheté des sous vêtements sexy, je regarde le contenu et le laisse à l'intérieur en me dirigeant mollement vers la salle de bain. Je m'y enferme quelques longues minutes, l'eau chaude perle ma peau. Je me lave, prends mon temps et me détend, car c'est important, de se détendre. Surtout dans de telles conditions. Un copain silencieux, mystérieux, violent et imprévisible, ça court pas des rues, mais ça vous bouffe les nerfs. J'ai pas besoin de ça, mais j'ai besoin de lui. Enfin, je crois.

Les minutes passent, me voila devant le miroir, je me regarde, t'as une sale gueule ma fille. Je soupire. Je me sèche les cheveux, prend soin de cette tignasse, m'épile les sourcils, mets de la crème, c'est important la peau propre et bien détendue. Je met ces sous vêtements sexy, pas vulgaire, de la couleur qu'il aime, puis, je met aussi cette nuisette et cette robe de chambre en satin. Je me parfume de son parfum offert il y a quelques semaines et sors de la salle de bain. Je souris, j'espère que cette soirée sera plus douce. je marche vers la cuisine, je sais pas s'il a faim, je prends mon portable, aucuns appels, ni de messages, je lui envoie un texto, pour connaître l'état de son estomac avant de me décider à faire quelque chose de léger et de bon. Une fois le repas près, je le mets sous cloche, sur la table de la cuisine. J'ai pas tellement faim, je m'avance vers le salon, me couche sur le canapé et ... sombre dans le sommeil ...
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : BABINE. (avatar)
Célébrité : Bill Skarsgard
Messages : 34
Particularités :
only boys play games,
men use hands

Présence RP : indisponible pour le moment
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Une soirée sous le thème du silence (konny)   Dim 23 Oct - 23:46

J'aurais pu dire, une journée comme les autres, mais c'était qu'une excuse pour les autres. Aucune de mes journées n'étaient réellement comme les autres. Aujourd'hui, c'était plus agité que les précédentes et je dois avoué que si j'avais pu éviter cette journée, je serais resté au lit ! Oh putain que oui. À peine arrivé au bureau que mon patron m'envoyait sur le terrain. Il avait quelques comptes à régler et j'avoue que j'étais le mieux placé pour ça. J'avais repris la route sans bronché, une cigarette entre les lèvres. J'en ai collecté deux, trois et quatre. Tout allait bien, ils avaient même bien peur que ça tourne mal, que je m'emporte comme une fois précédente. Pourtant mon travail était bien plus que simple à la base. J'étais son chauffeur, mais il y avait des jours que je ne l'étais pas, que j'étais bien plus que ça. J'étais un homme de main, un homme de main parfait si on peut le dire comme ça. J'avais tendance à faire ce que j'avais à faire sans broncher.

Il y a eut ce dernier client à récolté. Il était deux fois plus large que moi. Un homme tout en muscles et c'était moi qui devait s'en occuper ? C'était la joie. Un sarcasme assez noir parfait pour moi. Je l'ai regardé sans bronché, j'ai fais mon boulot et il s'est enflammé. Il ne croyait pas qu'il devait me rendre l'argent. Il serrait les poings sans retenu et pourtant je restais des plus calmes. Il a finit par lever la main sur moi. J'ai reçu son coup en pleine tronche. J'ai grimaçai sur le moment. Je n'ai rien fait, j'ai seulement prit du recule prenant le temps de réfléchir, rendre les coups, ce n'était pas le meilleur choix, même si ça me démangeait. Je tente une dernière fois avec gentillesse, mais je reçois un nouveau coup en pleine gueule. J'ai finis par péter les plombs. Cette fois il m'avait fendu la lèvre. J'ai essuyer le sang et je l'ai regardé. Je lui ai balancer une bonne droite en pleine gueule et il est tomber à la renverse. Plus ils sont gros, plus ils tombent de haut. Je me suis essuyer les mains sur ma veste et j'ai récupéré l'argent dans sa veste avant de me retourner une mèche rebelle au visage.

Je suis retourné à la voiture, j'ai regardé mon portable, hors de question de rentrer à la maison avec cette rage qui bouillonne. Je me devais de regagner un certain calme avant de retrouver Reine, hors de question que ce soit explosif ce soir. J'ai roulé pendant une heure ou deux avant de m'arrêter à l'écart de la ville a tête au repos. J'ai fermé les yeux, les pieds relevé sur le tableau de bord. J'ai prit le temps de fumer une cigarette ou deux avant de rentrer à la maison. J'avais la lèvre coupée et légèrement enflée. Je voyais déjà les questions venir. je n'avais pas envie de l'affronter de face, pas ce soir. À peine passé la porte qu'une odeur me passe sous le nez. Je retire mon manteau et enter dans la cuisine. Je soulève la cloche et souris. Je me laisse tomber sur une chaise et approche l'assiette de mon avant d'en prendre une bouchée. Je me perd dans ma tête jusqu'à ce que mon portable se mette à sonner. Je l'agrippe rapidement et passe ma main dans mes cheveux en l'éteignant sans répondre. Je lève les yeux vers le reste de l'appartement en haussant un sourcil. Toujours aussi silencieux. Étrange. Où était-elle

_________________
Break and enter into his house Flicking my cigarette Blowing smoke silhouettes Only other killer is doubt It can poison my youth But my body's immune Boy has got a gun for a mouth Thinking he can shoot me down Say goodbye and turn around — kiss kiss bang bang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : Merenwen ♣ tumblr
Célébrité : Alycia Debnam Carey
Messages : 29
Personnalités : Un seul compte ça suffit ^^
Particularités :


Donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la 5e symphonie de Beethoven avec les ongles sur un tableau. (jeux d'enfants)


Présence RP : 4/7
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: Une soirée sous le thème du silence (konny)   Lun 24 Oct - 0:02


Une soirée sous le thème du silence
Reine & Konny


J'ai sombré dans un petit sommeil de quelques minutes, va savoir de combien. Je dormais là, dans le canapé, sous le silence de plomb de l'appartement. On est entré, après avoir enfourné les clés dans la serrure. Je dormais toujours. On a marché sans forcément faire attention si je dormais ou non. Mais je dormais toujours. On s'est assis, on a soulevé la cloche pour manger, toujours en silence. Et moi ? Je me suis réveillée, plusieurs minutes plus tard en gémissant. Je soupire, ouvre les yeux, en silence. Je déglutie. Je me recroqueville, j'ai froid. je ne sais pas s'il est entré ou non, sur le coup, je n'entend rien. Je m'assois tout de même, fichtre, je vais certainement l'attendre dans le lit, je réarrange mes cheveux et me lève, je ferme la robe de chambre en satin qui ne tient pas des masses chauds et me retourne. Mon cœur s'emballe. Je déglutie. Nos regards se croisent. Pas un mot. Rien. Ce silence n'est même pas gênant. Je remarque sa lèvre, mais son regard me dit clairement "poses pas de questions". J'ouvre la bouche, le cœur battant, les larmes aux yeux. Mais. Je lève les mains, signe d'accord muet entre nous. Ok. Je dis rien Tu vas me permettre une remarque , dis je d'une voix enrouée en levant mon index, fuyant son regard Un jour, tu me diras enfin ... pourquoi tu es si froid et si silencieux avec moi quand tu rentres la gueule en sang et j'aimerais que ce jour tu me dises pourquoi, où, quand et comment ... sauf que ce jour n'est pas prêt d'arrivé ET ... je n'ai pas envie de m'énerver. Je baisse mon petit doigt et le regarde, la tête sur le côté, les cheveux tombants.

Si seulement tout pouvait être aussi simple. Mais ça ne l'est pas. Mon frère a disparu. Je ne sais même pas où il est. La police ne fait rien, car elle a autre chose à faire et je ne l'en blâme pas. Avec Konny je ne sais plus quoi faire. Dès que j'ouvre la bouche, dès que je lui demande ce qu'il s'est passé, que je me précipite, inquiète, il m'envoie boulet avec violence, je me sens si inutile, si bonne à rien. Je me souviens encore d'il y a quelques jours où les cris fusaient, ainsi que des objets. Je m'avance vers la table de la cuisine, sans rien dire ça va ... c'est bon ? lui demande je en m'installant face à lui, je tremble de froid, mais je ne veux pas aller au lit sans lui. Je veux qu'il me prenne dans ses bras, je veux le serrer contre moi. Qu'il me prouve encore et encore qu'il m'aime. J'ai peur de le perdre. Il le sait. Je suis peut être obsessionnelle ? C'est peut être à cause de cette peur de le perdre qu'il ne me dit rien ? Je sais pas, mais j'aimerais qu'on communique. Je déglutie, je serre la mâchoire, je prends une fourchette et tape dans son plat ... ouais ... pas dégueu, limite je me flatte J'ai pas mangé, j'avais pas faim dis je en posant ma fourchette.

je me lève et décroise les bras, laissant apparaître ma nuisette, mon regard se pose furtivement sur Konny, je rougis, j'espère qu'il aimera cette tenue, sexy, avec la couleur qu'il aime, je prends deux verres Tu veux boire quelque chose ? lui demande je restant dos à lui


AVENGEDINCHAINS

_________________

KONSTANTIN. REINE.
Bouche toi les oreilles. Bouche toi les oreilles fort fort fort, encore plus fort ! Tu entends comme je t'aime ? (jeux d'enfants)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une soirée sous le thème du silence (konny)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée sous le thème du silence (konny)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soirée Epouvante au club
» [FINI] Left 4 Dead 2 - Soirée succés en mode versus
» Soirée à thèmes 2 le retour
» Armée à thème: "Enfouis sous les sables"
» [Vote] Thème : Soirée trop arosée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Lorwels :: Red Circle :: Residential Area-
Sauter vers: