AccueilAccueil  Règlement  Intrigue  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  Publicité  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
I'm just another player
Crédits : Aerie de Bazzart
Célébrité : Ashley Benson
Messages : 15
Particularités :
Présence RP : Je suis là !
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Sam 22 Oct - 2:33

Leeloo Brekker
« Écrire liberté sur le bord d'une plage, c'est déjà avoir la liberté de l'écrire. Même si la mer efface ce mot : la liberté demeure. »

Nom : Brekker Prénom : Leeloo Date/lieu de naissance : 11/06/1993 à Sydney Age : 23 ans Nationalité/origines : Nationalité anglaise d'origines 100% Australiennes. Statut civil : Célibataire et bien contente comme cela. Orientation sexuelle : Hétérosexuelle Métier/études : Mannequin et Blogueuse mode  Situation financière : On peut dire que j'ai les moyens de' me faire plaisir. Traits de caractères : Enjouée - Trop sur d'elle - Active - Influençable après deux-trois verres - Fêtarde - Quelque peu narcissique - Courageuse - Rancunnière - Ambitieuse - Susceptible - -Professionnelle au travail - Vie sa vie comme si elle ne lui restait que quelques jours à vivre.  Groupe : Players ! Niveau : intermédiaireAvatar : Ashley BensonCrédits : Aerie de Bazzart
Depuis quand es-tu sur NERVE ? Qu'est-ce qui t'a poussé à t'inscrire au jeu ?
Je suis sur NERVE depuis que le jeu a été créé. Étant une accro aux réseaux sociaux et a un peu près tout ce qui est nouveau, je n'ai pas hésiter une seule seconde à m'inscrire, et bien évidemment sous "Player", il faut bien s'amuser dans la vie ! Oui oui je ne joue pas pour l'argent, je joue simplement pour profiter de chaque secondes qui m'est offerte.

Quels seraient les gains que tu aimerais remporter par-dessus tout ?
Des vêtements de luxe, mon dieu ce serait génial. Je peut deja m'acheter des vêtements de grandes marques, mais je n'ai pas encore le budget pour passer au niveau supérieur de la haute couture. C'est vrai que ça paraît complètement idiot de ne vouloir que de se vêtements, mais j'ai déjà tout ce qu'il faut dans la vie.

Que penses-tu des doutes planant sur le jeu ? J'en ai rien à foutre. Si je devais me préoccuper de toutes les rumeurs sombres qui court partout, je resterai cloîtrer chez moi à regarder des séries avecun pot de glace. Ok je le fais déjà mais bon vous avez compris quoi.

Pseudo : Brekker   Âge : 13 ans Fréquence de connexion : Tous les jours sauf si j'ai des imprévus    Avis sur le forum C'est trop booow   Néanmoins, je ne suis pas fan de la "barre" de navigation ^^   Comment l'avez-vous connu : Recherche Google    Autre chose : J'en suis bel et bien un garçon 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : Aerie de Bazzart
Célébrité : Ashley Benson
Messages : 15
Particularités :
Présence RP : Je suis là !
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Sam 22 Oct - 2:34

Scars to your beautiful
« we're stars and we're beautiful »

J'avais une amie, Elisabeth Quinn, qui est morte, par ma faute. Et oui, vous pensez que la vie de Leeloo Brekker a toujours été un long fleuve tranquille car je suis toujours joyeuse, mais non. Ça doit seulement cinq ans que je suis comme ça. Ça doit seulement faire cinq ans que j'ai enfin décidée de prendre ma vie en main. Et ça fait déjà cinq ans que Elisabeth Quinn est morte.

J'ai le vu le jour à Sydney, en Australie. J'ai eu de la chance, je n'étais pas tombée dans un trou paumée. Ma famille avait les moyens de subvenir à ses besoins, et même de pouvoir céder à quelques caprices. Je dis ma famille, mais je devrai plutot dire mes parents. Ils sont partit de rien, et maintenant ils sont arrivés à tout. Ma mère avait commencée comme vendeuse dans un magasin de fringues et mon père travaillait à l'opéra de Sydney, en tant que "homme de ménages". Autant vous dire que ce n'était pas la joie. Ils vivaient dans un appartement miteux en périphérie de la ville, au bord de l'autouroute. Mes parents arrivaient peniblant à payer le loyer, la voiture, les impôts et tout ce qui va avec. Ils ont tous les deux fait des études, mais ça ne leur a pas servi à grand-chose apparemment. Pourtant quand je suis arrivée pour la première fois chez moi, je suis entrée dans une grande maison, au bord de la mer. Ma mère était une grande couturière réputée Australienne qui avait sa propre marque de vêtements, et mon père travaillait en tant que directeur d'une banque dan le CBD de Sydney. Vous vous demandez surement comment ont-ils fait ? Eh bien, la persévérance, l'assiduité et l'ambition. Et oui, rien que ça. Étonnant n'est-ce pas ? Ce qui est plus étonnant encore, c'est que je n'ai héritée de ces choses là il y a seulement cinq ans. Aussi glauque que ça puisse être, c'est "grâce" à la mort de mon amie que je suis ce que je suis maintenant, cette jeune femme pétillante qui a le sourire collé aux lèvres et l'insouciance ainsi que la liberté comme philosophie de vie.

Tout a commencé à mon arrivée dan sl'un des plus grands Lycées de Sydney. À cette époque, j'étais hypocondriaque, boulimique et socialophobe. J'étais "Bouboule", "La Grosse", "La Victime", celle que personne n'aimait. Enfin presque personne, il n'y avait qu'une seule personne qui essayait de me parler, de m'intégrer, et au fil du temps nous sommes devenues amies, puis meilleures amies, puis sœurs. Cette fille, c'était Elisabeth Quinn, et contre toute attente, la fille la plus populaire du bahut. Elle était belle, sexy, intelligente, sociable, souriante, tout ce que je n'étais pas. Dans les films, c'est ce genre de fille qui se moque des grosses, des moches, des sans-amis. Mais là, j'ai eu la chance de tomber sur la meilleure des filles populaires. Dès mon entrée au Lycée, elle m'a accueillie les bras ouverts, comme-ci j'étais comme les autres, tandis que pour le reste des gens, j'étais le monstre. Elisabeth avait un regard rassurant, comme une mère. Elle me protégeait des critiques des autres, elle m'incitait à faire des régimes que je ne suivais jamais, à me faire faire du sport, à me sortir de chez moi. Et, à la différence de mes parents, elle y arrivait parfois. Quand je restais chez moi pendant des mois à cause de ma phobie sociale, elle m'apportait tout le temps les cours, les devoirs, et puis elle m'aidait à les faire. Je me sentais rassurée avec elle. La seule chose qu'elle n'arrivait pas à faire, c'était de changer l'image que les autres avaient de moi. Mes parents aussi me soutenaient, mais leur travail leur prenait trop de temps pour s'occuper de moi, de leur fille. Je ne pouvais compter que sur Elisabeth.

Tout s'est terminé pour Elisabeth Quinn et l'ancienne Leeloo Brekker le 31 Janvier 2012, le soir du nouvel an. Elisabeth avait réussi après des semaines d'efforts, à le convaincre de l'accompagner à une grosse soirée de fin d'année organisée par l'une de ses amies, tous les populaires du Lycée étaient invités. Si j'y allais, c'était uniquement pour elle, même si intérieurement je ne voulais toujours pas y aller. Elle m'avait maquillée, et même achetée une magnifique robe. Je me trouvais grosse dedans, mais elle me répétait que ce n'était pas vrai et que j'étais superbe. Elle m'avait aussi achetée des talons aiguilles avec lesquels je n'arrivais pas à marcher. Malgré ça, j'ai tout de même voulu les portes car elle les avait achetée exprès pour moi, je ne voulais pas la décevoir, au moins cette fois. On était toutes les deux prêtes à partir.

Une fois arrivée à la fete, j'avais la boule au ventre. Je voyais toutes les filles fines comme dès brindille,s des verres à la main entrain d'éclater de rire, ainsi que des machos avec plus de muscles que d'intelligence qui essayaient de les draguer. En arrivant vers la porte, tout le monde disait bonjour à Elisabeth, et tout le monde demandait pourquoi elle avait amenée Bouboule. J'avais envie de partir me cacher, de disparaître, tandis que Elisabeth me répétait de ne pas faire attention à ce que les gens disaient. Quand son amie qui organisait la fête vint nous ouvrir, je me rappèlerai toujours de cette expression de dégoût qu'elle avait eu en me voyant. Les larmes me sont venus aux yeux et je suis partis en courant de la fête, sous les rires moqueurs des gens. À cause des talons, j'étais tombée par terre, ma robe s'était déchirée et j'avais perdu un talon. Les rires des gens se sont amplifiés et mes larmes ne cessaient plus de couler. J'entendais les cris d'Elisabeth qui me suppliait de revenir, alors qu'elle était en même temps en train d'engueuler tout ceux qui étaient entrain de se moquer. Je me suis réfugié de l'autre côté de la route, et je me suis assise, en pleure. Et puis, j'ai entendu Elisabeth arrivée vers moi. J'ai entendu la voiture arrivée à pleine vitesse. J'ai entendu le choc de la voiture contre Elisabeth. J'ai entendu les cris des gens. J'ai entendu le bruit des sirènes des pompiers. J'ai entendu la culpabilité me murmurer que j'avais tuée Elisabeth Quinn. Que si je n'étais pas partit, elle ne serait pas venu me chercher et la voiture ne l'aurait pas percutée.

Suite à cela, j'ai décidée de tout quitter. J'ai décidée de prendre ma vie en main. J'ai décidée de vivre la vie qu'Elisabeth ne pourra plus jamais vivre, j'ai décidée de lui faire plaisir en devenant ce qu'elle a toujours souhaité que je devienne : une fille qui s'assume comme elle est, et qui profite de chaque instant de la vie. Je veux honorer sa mort en vivant comme-ci tout allait s'arrêter demain, car j'ai eu la preuve que tout peut bel et bien s'arrêter en un instant. En un an, je suis devenue la nouvelle Leeloo Brekker. Une fille belle, qui profite de la vie, qui est joyeuse, insouciante et qui ne se soucie plus de ce que les autres pensent d'elle. Pendant cette année il m'était arrivée beaucoup de choses. J'avais fais un régime intense en plus de faire du sport, j'avais pris soin de moi et j'avais déménagée de Sydney pour fuir ma culpabilité et mes remords, afin de tourner la page. Il se trouvait que ma tante habitait dans une ville en Angleterre, Lorwels. Mon choix a été vite fait, j'étais partis pour Lorwels.

À Mon arrivée, ma tante n'en revenait pas à quel point j'avais changée en un an, moi non plus d'ailleurs je ne me rendais pas compte. À peine arrivée, j'ai fais quelque chose que je n'aurai jamais fais avant : me rendre à un casting de mannequinat. C'était mon rêve depuis que j'étais toute petite, mais je ne pensais jamais l'atteindre à cause de mes rondeurs. Comme je vous l'ai dis, la persévérance, l'assiduité et l'ambition m'ont été légués un peu tard. J'étais partis confiante, sure de moi. Je n'avais jamais ressentis ça depuis longtemps, très longtemps, trop longtemps. Et comme par magie, mon rêve s'est réalisé. Dans les mois qui suivirent, j'enchainais les shooting, les contrats, j'ai eu la chance d'être épaulée par ma mère qui avait de très bons contacts dans ce domaine. Depuis je suis d'ailleurs devenu accro à la mode. Je me suis aussi acheté un petit appartement cosy à Red Circle - j'étais très bien payée -, j'ai été obligée de déménager car ma tante partait de Lorwels pour vivre à Londres, et puis il fallait bien que je prenne mon indépendance. J'ai aussi commencée à fréquentée les réseaux sociaux, dont je suis devenu accro et sur lesquels j'ai réussi à me faire un nom. Ça me changeait de voir de messages tels que "T'es trop belle" ou encore "On t'aime trop" plutôt que "Grosse moche, t'as pas d'amis". Comme quoi, il faut persévérer dans la vie et ne jamais lâcher, quoi qu'il arrive. Ça fait un peu phrase toute faite, mais il n'y a rien d'autres â dire selon moi.

Après m'être fais un nom sur les réseaux sociaux, je m'en suis fais un sur NERVE dès que j'en ai entendu parler. Ce jeu m'a encore plus donné d'assurance, de courage et aussi beaucoup d'adrénaline. Il m'a aidé  à apprécié encore plus la vie et à vraiment en profiter. Je trouve que tout ces gens qui critique l'application et qui nous critique nous, les Players, ont tout simplement peur de jouer, de s'amuser, de vivre leur vie à fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Célébrité : Charlie Hunnam
Messages : 45
Particularités :
- Papa de deux enfants, Lou (2 ans) et Abel (4ans)
- Ex biker ( dans un club d'outlaws)
- Célibataire Endurci
Présence RP : le week end
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Sam 22 Oct - 8:32

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Sam 22 Oct - 14:37

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Watchers pay to watch
Crédits : Blondie ~ neondemon
Célébrité : Lily Collins
Messages : 281
Personnalités : Lilith Swanson
Particularités :
« They say crazy shit and we make it happens. Deal with it. »
Présence RP : {3/7 jours} 0/4 ~ Waël, Liesel, Dylan, (Lev)
Je suis : un voyeur qui voudrait épier

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Sam 22 Oct - 22:53

Ashleeeeeey !
Bienvenue par ici & bon courage pour ta fiche ma jolie

_________________

   
This is not a fairytale. This is not a dream. This is just a game. You play or you watch. You win or you lose. But never forget, this is just a game. Mummy knows how to make you wish and win. Mummy loves you. ©️ NERVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : Aerie de Bazzart
Célébrité : Ashley Benson
Messages : 15
Particularités :
Présence RP : Je suis là !
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Dim 23 Oct - 0:46

Merci à vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You may have heard of me
Crédits : wild heart(avatar), neon demon (signature)
Célébrité : maia mitchell
Messages : 114
Particularités :
Présence RP : (3/4) elijah ; jude ; cameron (defi)
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Dim 23 Oct - 8:40

bienvenue sur le forum
et bonne chance pour le reste de ta fiche
si tu as des questions, n'hésite pas à contacter un des admins

_________________

She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I don't need this game
Crédits : effet mer.
Célébrité : Daniel Bederov
Messages : 151
Personnalités : Cameron, uniquement.
Présence RP : Disponible
Je suis : en marge de la folie furieuse de NERVE

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Dim 23 Oct - 12:01

Ashley, une des femmes de ma vie! Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : Aerie de Bazzart
Célébrité : Ashley Benson
Messages : 15
Particularités :
Présence RP : Je suis là !
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Dim 23 Oct - 14:59

Merciiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
I'm just another player
Crédits : cranberry (ava)
Célébrité : cole sprouse
Messages : 43
Personnalités : aaron le bg
Présence RP : tous les jours
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : débutant(e)

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Dim 23 Oct - 23:35

Bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
You may have heard of me
Crédits : wild heart(avatar), neon demon (signature)
Célébrité : maia mitchell
Messages : 114
Particularités :
Présence RP : (3/4) elijah ; jude ; cameron (defi)
Je suis : un joueur qui a envie de jouer
Ainsi que : intermédiaire

MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   Ven 28 Oct - 15:16



Félicitations


déjà bienvenue      
oui parce que je sais pas pourquoi, je suis pas encore passé par là
j'ai hâte de voir comment leeloo va évoluer avec les défis de nerve
petite remarque, socialophobe ne s'utilise pas pour tout ce qui est anxiété/phobie, c'est plus un terme politique d'après ce que j'ai pu voir


C'est donc avec impatience que j'ai hâte de voir ton personnage évoluer en RP. Il est ultra important de remplir correctement ton profil pour que NERVE te donne des défis. Tu peux dès maintenant aller poster ta fiche de liens ici et ouvrir ton compte NERVE ici si c'est nécessaire. Si tu as des besoins particuliers, tu peux aussi poster des scénarios ou des préliens ici afin de trouver des petits camarades de jeu ainsi que demander un poste, un logement par ici. J'espère que tu passeras un bon moment parmi nous et n'hésite pas à nous contacter si tu as un souci   Nous avons aussi le plaisir de te dire que la première intrigue a été postée et tu peux dès à présent y prendre part en allant la lire ici. Si tu as du mal à te retrouver sur le forum, voici la liste des liens à visiter qui pourra t'aider.



_________________

She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker   

Revenir en haut Aller en bas
 
The blondes aren't all dolls || Leeloo Brekker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» REPAINT : Lolaxs' ooak dolls
» Blondes, brunes, rousses... Je vous aime toutes !
» [conseil] barbes blondes
» La Route des Blondes
» [ Couture ] - Nickocha : " Lullaby ~ Clothes for dolls "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NERVE :: Level UP :: Are you a watcher or a player ? :: Présentations validées-
Sauter vers: